|   |  |   |   |     |  
 
5 établissements supérieurs privés au Gabon aptes à accueillir des étudiants boursiers
 
LIBREVILLE (AGP)- Cinq établissements d’enseignement supérieur établis au Gabon, BGFI business school (BBS), l’Académie franco américaine de management (AFRAM), l’Institut des techniques avancées (ITA), l’Ecole de management du Gabon (EM-Gabon) et l’Ecole supérieure de génie informatique (ESGI) accueilleront désormais des étudiants boursiers de l’Etat gabonais.
 
 
 
 

Le partenariat a été signé samedi dernier entre le ministre gabonais de l’Enseignement supérieur et professionnel, Séraphin Moudounga et les responsables de ces cinq établissements privés d’enseignement supérieur.

Désormais l’Agence nationale des bourses et stages du Gabon (ANBSG) orientera les étudiants remplissant les conditions d’attribution des allocations scolaires vers ces établissements.

En contrepartie, ces différents établissements se soumettront aux textes régissant l’enseignement supérieur et la recherche au Gabon, particulièrement la loi 0021/2011 du 14 février 2012 leur faisant obligation de se soumettre aux évaluations et contrôles de l’Organisme d’assurance qualité inscrites dans la loi d’orientation.

Pour le président directeur général de l’établissement BBS, Patrice Otha, c’est un moment historique et un jour inoubliable : ‘’c’est un acte important, autrement dit deux éléments, deux acteurs qui se retrouvent en association pour mener une action commune, l’action de formation’’, a-t-il indiqué.

Quant au PDG de EM-Gabon, le Pr. Daniel Franck Idiata, ‘’ c’est un sentiment de satisfaction, parce qu’en tant que professeur des universités, j’encadre justement un établissement supérieur, il s’agit de l’Université de Poitier qui a délocalisé des formations à l’Ecole de management du Gabon’’, a-t-il dit.

Abondant dans le même sens, le PDG de l’ITA, Lassissi Adebo, a quant à lui exprimer sa joie du fait que son établissement ait été sélectionné, car existant depuis 23 ans. ‘

La décision du gouvernement d’octroyer des bourses aux étudiants dans les écoles et autres instituts privés exerçant au Gabon vise à alléger l’enveloppe consentis chaque année pour le paiement des bourses aux étudiants.

Une bonne partie des étudiants gabonais étudient à l’étranger ce qui pèse énormément sur le budget de l’Etat.

En 2011, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba lors de son discours à la Nation à l’occasion de la fête nationale (17 août) avait annoncé une revalorisation de 25% de la bourse études pour les étudiants gabonais, inscrits surplace et 10% pour étudiants gabonais à l’étranger.

Avant cette annonce, la bourse s’élevait à 68.000 FCFA par mois pour étudiants inscrits au pays.

 

KAL/PRB/IM

2012-11-05 08:56:15
 
 
 
 
 
 
 
 
Article publié le 19 septembre 2014
OYEM (AGP) : Le nouveau préfet de police du nord et du nord est du Gabon, le colonel Nguimbi Mambinga, a pris ses fonctions mercredi dernier après une cérémonie solennelle de passation de service présidée par le commandant en chef de la police, le générale de brigade, Julien Athanase Nzamba Paga.
Article publié le 19 septembre 2014
LIBREVILLE (AGP) : Le film "La colère des dieux, du réalisateur gabonais Melchissedec Obiang sera diffusé ce vendredi à l’Institut français du Gabon (IFG) de Libreville, a appris l’AGP à travers un communiqué de l’IFG.
Article publié le 17 septembre 2014
LIBREVILLE (AGP) : Le Gabon a lancé une campagne publicitaire ciblée vers les entreprises camerounaise pour souscrire à son émission des bons du trésor auprès de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), une opération qui devrait permettre de lever 50 milliards de FCFA, selon un communiqué conjoint des ministères gabonais du Budget et de l’Economie.
Article publié le 17 septembre 2014
BOOUE, nord-est (AGP) : Le sénateur de la commune de Booué (nord-est), Thomas Meliong a offert récemment des kits scolaires pour les élèves de la cette petite commune du Gabon à deux semaines de la rentrée officielle des classes.
Article publié le 17 septembre 2014
FRANCEVILLE (AGP) : Plus d’une semaine après le lancement par la mairie de l’opération de recouvrement des taxes auprès des transporteurs urbains, de fortes perturbations demeurent perceptibles dans les déplacements des populations à Franceville, a constaté l’AGP mercredi.