Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

lundi 16 avril 2018


Centre Gabonais des élections : les membres de la commission ad hoc et ceux du collège spécial désormais connus



LIBREVILLE, 16 Avril (AGP) - Le ministre de l’intérieur, Lambert Noël Matha dévoilé, ce lundi au cours d’un point de presse, tenu à Libreville, la composition de la Commission ad hoc chargée d’examiner les candidatures et celle du Collège Spécial chargé d’élire le Président du Centre gabonais des élections (CGE) regroupant les représentants de la Majorité présidentielle et de l’Opposition.

Pour la Commission Ad hoc qui aura la charge d’examiner les candidatures à la présidence du centre gabonais des élections, la majorité sera représentée respectivement par Guy Benjamin Ndounou, Brigitte Boumah, Marie Rosine Itsana, et Auguste Nzatsi.

Quant à l’Opposition, elle aura comme représentants quatre membres aussi à savoir Norbert Ngoua Mezui, Jean-Pierre Ndong Abessolo, David Mbadinga et Michel Menga M’Essone.

S’agissant de la Composition Spéciale qui se chargera d’élire le président du CGE, Cyriaque Mvourandjami, Eloi Nzondo, Julien Florent Assoumou Akué, Léontine Mebaley, Carlos Okinda.

L’Opposition sera représentée par Dosithée Moussavou, Mbadinga Maganga, Pepin Mongokodji, Philippe Nzengué Mayila et Inzanga Mapangou Moucani.

Le ministre de l’Intérieur a rappelé que cette communication est consécutive aux avancées relatives aux efforts de l’Opposition sur le dépôt d’une liste consensuelle de ses représentants.

‘’En vue de la mise en place du Centre Gabonais des Elections, j’ai réuni, ici même, l’ensemble des Partis Politiques légalement reconnus de la Majorité et de l’Opposition à l’effet de les entretenir, premièrement, sur la publication des différents textes ayant trait aux élections politiques et, deuxièmement, sur la mise en place du CGE’’, a dit Lambert Noël Matha.

Le ministre de l’Intérieur a rappelé que « Certaines dispositions de ces textes ont été querellées par quelques partis politiques de l’Opposition qui ont saisi la Cour Constitutionnelle, suspendant de ce fait, volontairement ou involontairement, sans que l’on parle d’attitude dilatoire, le processus entamé de la mise en place du CGE. Le contentieux vidé, j’ai saisi les Responsables des Partis Politiques et Groupements des Partis Politiques de la Majorité et de l’Opposition afin qu’ils communiquent à mon Département la liste des représentants de chaque camp politique devant constituer la Commission Ad hoc chargée de recevoir, d’examiner et de valider les candidatures ; le Collège Spécial chargé d’élire le Président du CGE ».

« Quatre listes estampillées Opposition sont parvenues à mon cabinet. Ne pouvant d’autorité et de manière discrétionnaire décider laquelle des listes était représentative de l’Opposition, j’ai donc jugé utile et opportun de saisir à nouveau ces partis politiques pour qu’ils me proposent une liste unique, consensuelle et définitive. Les nombreuses discussions entamées dans ce sens ont connu ces derniers jours d’importantes avancées et je suis donc en mesure de vous communiquer la composition de la Commission Ad hoc chargée d’examiner les candidatures et celle du Collège Spécial chargé d’élire le Président du CGE », a-t-il poursuivi.

Un arrêté va être pris pour la mise en place de la commission ad hoc, laquelle sera mise en place, ce mardi à l’ancien siège de la commission nationale électorale autonome et permanente (CENAP) devenue Centre gabonais des élections.

L’installation des membres de la commission ad hoc est annoncée pour ce mardi. Elle sera suivie par la déclinaison des modalités des dossiers de candidature avant l’élection du président du Centre gabonais des élections.

SN/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil