Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

lundi 16 avril 2018


Les Mamboundouistes veulent en savoir plus sur le plan de rénovation des écoles primaires



Libreville, 16 Avril (AGP)-Les Mamboundouistes, courant politique au sein de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition), ont appelé le gouvernement à plus de clarté dans la gestion du vaste plan de rénovation des écoles primaires sur l’ensemble du territoire, plusieurs mois après l’annonce faite par Ali Bongo lors de son discours à la nation le 31 décembre 2017.

Réunis samedi 14 avril dernier dans le cadre de leurs traditionnelles réunions hebdomadaires, les Mamboundouistes ont invité le gouvernement à communiquer sur le vaste plan de rénovation des écoles primaires prévu sur l’ensemble du territoire.

Préoccupés par la nature du projet, visant une véritable remise à neuf des établissements avec des travaux couvrant les aspects esthétiques, sécuritaires et pratiques, les Mamboundouistes gardent tout de même un regard critique sur l’exécution de ce plan.

Ils s’interrogent notamment sur la provenance des fonds pour répondre à ce besoin, sachant que la dépense n’est pas inscrite dans la loi de finances 2018. Ils veulent savoir également à combien sont les lots représentant les 10% attribués pour raison d’urgence aux entreprises. Ils exigent que soit publiée la liste des PME ayant bénéficié de ces marchés de gré à gré ainsi que les lots obtenus à cet effet. Les Mamboundouistes veulent s’assurer de la bonne exécution des travaux, tout comme ils tiennent à savoir à combien se chiffre le montant global des travaux de ce marché offert aux entreprises locales.

La problématique des effectifs pléthoriques étant toute entière au Gabon, ils suggèrent au gouvernement de procéder, dans le même temps, à la construction de nouvelles salles de classes pour atteindre le ratio de 35 élèves par classe, l’une des articulations fortes des états généraux de l’Education, de la recherche et de l’adéquation formation emploi tenus les 17 et 18 mai 2010. Les Mamboundouistes appellent enfin le président de la République et le gouvernement à un supplément d’efforts « pour éradiquer le phénomène d’échec et l’interruption précoce de scolarité d’autant qu’il souhaite que la réussite soit la règle et que l’échec soit l’exception ».

AMM/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil