Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

jeudi 20 avril 2017


Ouverture de la 4ème édition du Salon international du Livre et des arts de Libreville



LIBREVILLE, 20 Avril (AGP)-Le ministre gabonais de la Culture et des Arts, Alain Claude Bilié-By-Nzé a ouvert, mercredi à la maison Georges Rawiri, la 4ème édition du salon internationale du livre et des arts de Libreville (SILAL) en présence de la présidente des éditions Ntsame, Sylvie Ntsame (organisatrice du salon) et des ambassadeurs des pays invités, des artistes venus de la sous-région et du monde.

Abordant le thème choisi cette année par les organisateurs du salon notamment « la langue française et culture africaine », le ministre de la Culture et des Arts a justifié ce choix par le fait que la langue française est manipulée désormais par les créateurs africains débarrassés du complexe d’infériorité qu’avaient peut-être pu nourrir leurs devanciers de la première moitié du XXe siècle.

Alain Claude Bilié-By-Nzé a rappelé que dorénavant la langue française est un moyen idéal d’approbation et du transfert de biens culturels, raison pour laquelle les organisateurs l’ont adopté comme thème centrale de cette édition.

Prenant également la parole lors de cette journée de lancement, la présidente des éditions Ntsame a situé les objectifs de départ de la manifestation.

« Contrairement à ce qui se faisait ailleurs, nous avons considéré le livre comme un élément d’un vaste ensemble culturel, raison pour laquelle nous l’avons associé aux autres formes artistiques que sont la peinture, la sculpture et les arts décoratifs », a-t-elle précisé.

Comme innovation cette année, les éditions Ntsame, en partenariat avec le ministère de la Culture et des Arts, ont choisi de rendre hommage à une icône de la plume africaine, le malien Amadou Hampâté Ba, dont le pays (le Mali) est l’un des invités d’honneur. Le Mali et la France sont venus partager leurs expériences en matière d’écriture, de peintures, de sculpture, etc.

D’autres écrivains et artistes, peintres, sculpteurs, conteurs et autres en provenance des pays de la sous-région, notamment la République démocratique du Congo (RDC), le Cameroun, etc. y prennent part.

Pendant quatre jours il y aura, des expositions ventes des livres des écrivains gabonais et ceux venus de l’Afrique centrale et de l’Ouest, des tables rondes qui débâteront des thèmes se référant à la place du livre dans le continent, etc. Mais aussi un espace de promotion d’œuvres artistiques dans toutes ses expressions ainsi qu’une plateforme de rencontres, intellectuelles, économiques, touristiques et publicitaires.

A l’ouverture, la leçon inaugurale s’est faite par le Pr Georice Berthin Madebe, de l’Université Omar Bongo (UOB).

SM/FSS

 

  Estuaire


 

Accueil