Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

jeudi 20 avril 2017


Près de 15 050 enfants de 9 à 59 mois à vacciner dans la province de la Ngounié



MOUILA, 19 Avril (AGP)– De façon synchronisée sur toute l’étendue du territoire national, le gouverneur de la province de la Ngounié Benjamin Nzigou a procédé mercredi, à Fougamou, chef-lieu du département de Tsamba-Magotsi (à 102 km de Mouila la capitale provinciale), au lancement de la campagne de vaccination contre la rougeole prévue du 19 au 23 avril dans la province et qui prévoit atteindre 15 050 enfants de 9 à 59 mois dont 2359 dans le département de lancement.

La première autorité administrative provinciale a administré à un enfant de six mois, soutenu par sa génitrice, quelques gouttes de la Vitamine A à la bouche et l’injection au deltoïde gauche a été effectuée par une professionnelle de santé pour prévenir contre cette épidémie dont les complications de la maladie peuvent aller jusqu’au décès.

Sur 1761 cas de rougeole enregistrés dans tout le pays, 63% proviennent de la province de la Ngounié soit 573 cas décelés dans le département de la Douya-Onoye, 132 dans la Louétsi-Wano et 73 dans Tsamba-Magotsi. Or pour déclarer une épidemie, a expliqué le directeur régional de santé centre sud (DRS), Dr Nigel Igor Makaya, ’’il faut trois cas confirmés en l’espace d’un mois’’, précisant que la tranche d’âge la plus touchée concerne les enfants de 9 à 59 mois et dans 60% des cas, des adultes sont aussi atteints par l’épidémie.

Maladie infectieuse et très contagieuse, car se transmettant par voies aériennes (en toussant), la rougeole est évitable par la vaccination et mieux l’enfant ou l’adulte est immunisé.

Selon le DRS, les signes de la maladie apparaissent après une dizaine de jours après la contamination et sont marqués par une fièvre, un catarrhe et une éruption cutanée maculo-papuleuse envahissant progressivement le corps depuis le pole céphalique. D’où l’intérêt de cette campagne qui permettra de renforcer l’immunité communautaire.

Au demeurant, le médecin chef du centre médical de Fougamou, Achille Mbickou, en prononçant les mots de bienvenue, s’est réjoui que sa ville ait abrité la cérémonie de lancement de cette campagne, alors que 2359 enfants de 9 à 59 mois sont issus de son département.

La cérémonie s’est faite en présence des autorités locales de Fougamou et d’un consultant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La campagne de vaccination est soutenue par le ministère de la Santé en collaboration avec les partenaires de développement (UNICEF, OMS).

JPM/FSS

 

  Ngounie


 

Accueil