Agence Gabonaise de Presse

L’information à la source

 
GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES. *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES *** GABON MATIN BIENTÔT DE RETOUR DANS LES KIOSQUES

 

samedi 27 mai 2017


Le démenti du responsable du centre hospitalier régional d’Oyem à propos de la rumeur de la découverte des membres inférieurs d’un patient retrouvés dans une poubelle dudit hôpital



OYEM 26 Mai (AGP)-Le directeur général du Centre hospitalier régional d’Oyem (CHRO, Nord), Eliott Befame a démenti, au cours d’une rencontre avec la presse et le personnel soignant, la rumeur d’une découverte des membres inférieurs d’un patient retrouvés dans une poubelle de sa structure sanitaire.

Pour le directeur général, la direction de l’hôpital et le personnel en service dans ladite structure ne sont pas informés de cette découverte car, selon lui, nul au monde ne peut jeter les parties humaines et de surcroit les membres inferieurs d’un être humain dans une décharge de l’hôpital.

Le responsable du CHRO a précisé qu’un patient accidenté avait été admis dans cet hôpital. Mais les parents n’avaient pas voulu que le médecin puisse continuer le traitement. C’est ainsi qu’ils ont signé une décharge pour aller continuer les soins à l’indigénat. N’ayant pas obtenu satisfaction, ils étaient obligés de revenir à l’hôpital avec le même patient qui présentait déjà un début de tétanos.

‘’Les membres d’un jeune homme et d’une dame n’ont jamais été retrouvés dans une poubelle à l’hôpital, mais sur la civière du bloc opératoire en vue de l’incinération de ces derniers. C’est ainsi qu’un des parents du jeune homme, décédé deux jours avant, est venu récupérer le corps et a aussitôt pris le membre de celui-ci et celui de la dame a été bel et bien incinéré’’, a-t-il fait savoir.

Pour M. Befame, tout le personnel, dans cette structure sanitaire, est surpris de lire de telles informations dans une presse qui est censée informer et éduquer la population. Selon lui, l’auteur de cet article pouvait très bien se rapprocher de la direction de l’hôpital pour vérification.

‘’ Je voudrais inviter tous les journalistes à faire de bonnes investigations pour donner à la population une information sure, car, faire dans du sensationnelle n’est pas meilleurs. Parce que si les responsables des journaux en question voulaient avoir la bonne information, les portes du centre hospitalier régional d’Oyem demeurent ouvertes. Sachez aussi que la direction de l’hôpital n’est pas en charge du ramassage des ordures, mais une société spécialisée au nom de Gabon propre service’’, a-t-il martelé.

Enfin, le directeur général du centre hospitalier régional d’Oyem a invité les responsables des journaux ‘’Echo du Nord’’ et ‘’fait-divers’’, à bien vérifier les informations à la source au lieu de faire dans du sensationnel, dans le but simple de vendre leurs numéros en publiant de telles informations.

AEE/FSS

 

  Woleu-Ntem


 

Accueil