Le Gabon présent à la 7ème Session du PFAC-RRC à Bujumbura

08-02-2019

Le Gabon a pris part, du 28 janvier au 1er février 2019 à Bujumbura, au Burundi à la  7ème session de la plateforme régionale Afrique centrale pour la réduction des risques de catastrophes en Afrique centrale (pfac-rrc- 07) dont le thème central était : «Définition d’un système d’évaluation de la mise en œuvre du cadre Sendai en Afrique centrale», a-t-on appris.
 
La délégation gabonaise, conduite par Appolinaire Adonis Moudouma, Président du Réseau des Parlementaires pour la Résilience aux catastrophes et l’Adaptation aux Changements Climatiques en Afrique Centrale (REPARC), a contribué à l’enrichissement des travaux de la 7ème session régionale de la plateforme Afrique centrale pour la réduction des risques de catastrophes (PfAC-RRC).

Au cours des assises de Bujumbura, (capitale du Burundi), la rencontre technique de coordination régionale des partenaires, experts et autres acteurs, ont œuvré à la vulgarisation des initiatives non sans échanger les expériences, d’évaluer les progrès accomplis et faire connaître les innovations en ce qui concerne la réduction des risques des catastrophes, dans les Etats respectifs. 

« Notre sous-région se caractérise par une forte exposition aux aléas naturels et anthropiques. Les impacts de plus en plus croissants de ces aléas sont à l’origine des catastrophes récurrentes exacerbées par les vulnérabilités physiques, fonctionnelles et structurelles de la population, dans ses dimensions sociales, économiques et environnementales », a indiqué le président du REPARC.

 Au rang des risques liés aux aléas naturels, on peut citer l’élévation du niveau de la mer, les érosions côtières, les inondations, la sécheresse, l’invasion acridienne, l’insécurité alimentaire. Le dérèglement climatique apparaît aujourd’hui comme un facteur aggravant de ces phénomènes, mettant ainsi à mal les perspectives d’un développement résilient et l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) prônés par la communauté mondiale, a-t-il précisé lors de sa présentation. 

A Bujumbura, les experts gabonais, dont Mme Hortense Togo, Directrice générale de la Protection Civile, M. Gilbert Ondo Ndong, Directeur de la Météo ont eu l’occasion unique d’échanger les expériences Gabonaises sur les bonnes pratiques et les approches innovantes, d’évaluer le niveau des réalisations accomplies pour la mise en œuvre du Plan d’Action Afrique Centrale, au même titre que l’ensemble des participants. 

Y ont pris part, les députés membres du REPARC du Gabon, les points focaux nationaux de Réduction des Risques de catastrophes, les Experts des services de protection civiles, les directeurs nationaux en charge de la météorologie des Etas membres de la CEEAC dont le Gabon, le Burundi, le Tchad, le Cameroun, la RDC, la RCA, le Congo, le Rwanda, l’Angola, la Guinée Equatoriale et Sao Tomé et Principe.  Les membres des Croix Rouges des pays de la CEEAC.  Les membres du système des Nations Unis au Burundi, la Banque Mondiale, la délégation de l’Union Européenne. 

La 7ème session régionale de ladite plateforme a été précédée par la réunion de la 8ème  Consultation annuelle aux catastrophes en Afrique Centrale, la Réunion des parlementaires pour la Résilience aux Catastrophes en Afrique Centrale (REPARC) et la Réunion des Directeurs des services Météorologiques et Hydrologiques Nationaux (DSMHN). 

Sidney Mbina

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires