Ouverture d’un atelier sur l’employabilité des jeunes dans les politiques agricole et rurale

11-04-2019

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Alimentation, chargé du Programme GRAINE, Biendi Maganga Moussavou, a procédé le mardi 10 avril dernier à Owendo, à l’ouverture de l’atelier de l’employabilité des jeunes dans les chaines de valeur agricoles en Afrique Centrale.

Réunissant 45 participants, notamment, les représentants du Bureau International du Travail (BIT), partenaire de la FAO en matière de travail décent et d’employabilité des jeunes, mais aussi les partenaires telles que le Fond International de Développement Agricole (FIDA), la Banque Africaine de Développement (BAD), la Banque Mondiale, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le secteur privé, cet atelier sous régional permettra d’améliorer  la connaissance des concepts et la théorie du changement liée à l’emploi productif et au travail décent, en examinant les défis et obstacles ainsi que leurs causes.

Le même atelier permettra également d’analyser les causes et influences multidimensionnelles qui créent des déficits du travail décent et des défis particuliers rencontrés par les jeunes des zones rurales en Afrique Centrale; tout en fournissant aux  participants divers approches, stratégies, outils existants pour intégrer l’emploi des jeunes dans les politiques et programmes de développement agricoles et ruraux, ainsi que les liens avec les divers secteurs ruraux, aussi bien dans la formulation que dans la mise en œuvre.

A ce propos, le ministre gabonais de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou, a indiqué que le thème de cet atelier vise à trouver des préoccupations centrales relatives à l’avenir de la jeunesse dans un environnement de plus en plus difficile.

Les jeunes doivent, selon lui, massivement s’investir dans l’agriculture qui demeure encore un secteur largement sous-exploité.

Pour le Coordonnateur du Bureau Sous-régional pour l'Afrique centrale et Représentant de la FAO au Gabon, Helder Muteia, à travers ses activités d’assistance aux politiques et de plaidoyer, la FAO cherche à créer un environnement très porteur dans lequel les jeunes peuvent s’épanouir et saisir les opportunités d’emploi rural décent.

Ce d’autant qu’en Afrique centrale, la population jeune de moins de 15 ans représente 45% de la population totale et le taux de chômage des jeunes dont l’âge est compris entre 15-24 ans est de 14,8% voire plus dans certains pays comme le Gabon où ce taux est de 35.2%. En République Démocratique du Congo (RDC), le défi du chômage des jeunes est aggravé par les  conflits internes.

Emma Raissa Minko

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires