Le Gabon à la réunion des ministres de l’Environnement  du G7 à Metz

09-05-2019

La France a réuni  les 5 et 6 mai derniers à Metz,  les ministres de l’Environnement du G7 et plusieurs représentants de pays invités sur le thème de la lutte contre les inégalités pour la protection de la biodiversité et du climat. Cette réunion ministérielle à laquelle a pris part le ministre gabonais en charge de l’Environnement, Guy Bertrand Mapangou,  a permis d’obtenir des engagements concrets pour lutter contre l’érosion de la biodiversité et le changement climatique.

Cette réunion des ministres de l’Environnement des sept pays membres vise à préparer le Sommet des chefs d’État et de gouvernement de Biarritz qui se tiendra du 24 au 26 août 2019. Elle a été sanctionnée par l’adoption de la «Charte de Metz  sur la biodiversité».

Par cette charte, les pays signataires s’engagent ainsi à lutter contre l’érosion de la biodiversité au travers d’actions concrètes en adoptant la «Charte de Metz sur la biodiversité». Cette Charte s’articule autour de trois axes principaux à savoir : accélérer les efforts pour lutter contre l’érosion de la biodiversité ;  encourager la participation d’autres acteurs et parties prenantes ; et  appuyer l’élaboration et la mise en œuvre d’un cadre mondial de la biodiversité pour l’après 2020.

La réunion des ministres de l’Environnement  du G7 à Metz, qui a permis d’accroitre fortement la mobilisation sur des questions essentielles, s’intègre dans le cadre plus large de la Présidence française du G7 et des échéances internationales à venir, dans une période cruciale pour la préservation de la planète.

Pour la France, «Elle constitue un marqueur important de l’ambition française d’agir en faveur du climat et de l’environnement et de rassembler ses partenaires pour relever le défi auquel est confrontée la communauté internationale dans son ensemble».

Outre les pays du G7 (France, Canada, Allemagne, Etats-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni), ont pris part à cette rencontre, des délégations du Mexique, du Chili qui accueillera la COP25 climat fin 2019, du Niger, du Gabon, d’Egypte, d’Inde, d’Indonésie, des îles Fidji, de la Norvège et de l’Union européenne.

Quatre  priorités guident le  G7 environnement. Il s’agit notamment la  lutte contre les inégalités par la transition écologique et solidaire ; du soutien aux  alertes scientifiques et à la mobilisation internationale sur la biodiversité et le climat ; de la promotion  des solutions concrètes pour le climat et la biodiversité ; et  du financement de  la préservation de la biodiversité.

Le G7 est un groupe de discussion sur l’économie mondiale et ses problématiques entre sept grandes puissances mondiales : la France, le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Italie, le Japon, l’Allemagne et le Canada. L’Union européenne est également associée à ses  travaux.

La présidence, tournante chaque année, est assurée par l’un des sept États. C’est le pays hôte qui organise les rencontres des ministres et chargés de mission dans chaque domaine (économie et finances, défense et sécurité internationale, éducation, développement…) destinées à préparer le programme du sommet annuel, puis de mettre en œuvre les initiatives prises.

Cette rencontre s’est tenue dans un contexte marquée par la multiplication  des alertes scientifiques sur l’érosion de la biodiversité et le changement climatique.

Stéphane Nguéma

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires