Nouveau Code des hydrocarbures : Houagni Ambouroue auditionné au Sénat 

14-05-2019

Le ministre gabonais  du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures, Pascal Houagni Ambouroue,  a été auditionné, ce mardi 14 mai à Libreville, par les sénateurs membres de la Commission des Affaires économiques, de la production et des échanges le projet de loi portant réglementation du secteur des hydrocarbures au Gabon. Cette audition intervient après l’adoption en première lecture de ce projet de texte, le 3 mai dernier, à l’Assemblée nationale par les députés. 

Le ministre du Pétrole, du Gaz et des Hydrocarbures a fait savoir, dans son exposé, aux Sénateurs que ce nouveau Code des hydrocarbures vise à densifier, à rendre flexible, mais surtout beaucoup plus attractif le secteur pétrolier gabonais, considéré à juste titre comme la mamelle économique du pays. Il a indiqué que le nouveau texte amende et redresse certaines dispositions.   

«Les amendements et redressements opérés dans le projet de loi porte notamment sur : une plus grande place faites aux aspects liés au contenu local, au gaz, aux biocarburants, aux champs matures, à la sous-traitance, aux exigences environnementales et à la responsabilité sociétale des entreprises etc.», a expliqué Pascal Houagni Ambouroue.

Les principales innovations contenues dans ce projet de loi visent à attirer davantage d’opérateurs internationaux et garantir l’activité économique au niveau national. 

Considéré à juste titre comme la mamelle économique du pays, le secteur pétrolier a toujours suscité de l’intérêt auprès des opérateurs économiques. «Cet exercice me donne aujourd’hui le bienheureux honneur de vous informer du regain d’intérêt que suscite notre domaine au regard de l’engouement manifesté par des nombreuses sociétés pétrolières», a-t-il affirmé.

A l’issue de l’exposé du ministre du Pétrole, les sénateurs n’ont pas manqué de formuler plusieurs interrogations  concernant notamment, le prix à la pompe des produits pétroliers, la situation de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA), en proie à des difficultés, la production pétrolière du Gabon…

En réponse, le membre du gouvernement dira que ce nouveau Code des hydrocarbures va permettre de relancer l'investissement productif générateur de croissance et d'emplois au Gabon. 

Ce projet  de texte sera  examiné et analysé en profondeur par les sénateurs, avant son adoption en séance plénière. 

Stéphane Nguéma 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires