Remise de l’agrément sanitaire aux  opérateurs économiques œuvrant dans le reconditionnement de l'eau

10-07-2019

La directrice générale de l'Agence gabonaise de sécurité alimentaire (AGASA),  Maëva Bongo Ondimba,  a  procédé, ce mercredi 10 juillet, à la remise d’agrément sanitaire aux opérateurs économiques, dont Alphonsine Osmose et Simao, qui œuvrent dans  le reconditionnement de l'eau.
 
La cérémonie de remise d’agréments sanitaires aux opérateurs économiques, dont l’activité est essentiellement centrée sur  le reconditionnement  de l’eau, a vu la directrice générale de l'AGASA,  Maëva Bongo Ondimba  dire l’intérêt, par l’entité dont elle a la charge, de procéder à la délivrance dudit agrément.

«Nous avons des missions que nous voulons exemplaires. Les instructions des plus hautes autorités quant à la qualité de l’eau mise en vente  commandent d’être exigeant avec tous ceux des opérateurs économiques qui exercent dans le secteur. D’où la rencontre en vue de la remise d’agréments à ceux qui font dans le reconditionnement de l'eau, signe que les lignes bougent et que la question de l'eau est d’une sensibilité et est très importante», a dit la responsable de l’AGASA.

Elle a poursuivi en précisant aux opérateurs qu’ils doivent garder le cap, les contrôles sur le terrain vont se poursuivre pour s’assurer de ce que  le produit vendu reste de référence.

Au nombre des opérateurs économiques faisant bénéficiaires,  figurent «Alphonsine», «Osmose» et «Simao», des marques déposées et bien connues désormais par les consommateurs de l’eau reconditionnée et commercialisée au Gabon. L’obtention par ces  derniers de l’agrément sanitaire est gage de qualité,  de responsabilité et d’obligation de résultats.

Selon Williams Loudy Moukede, Manager qualitaticien, «c'est l’aboutissement d’un processus d'un an pour certains et deux ans pour d'autres. La délivrance de l’agrément sanitaire est le résultat de la conformité de nos équipements et infrastructures, qui prouvent le sérieux des opérateurs vis-à-vis des consommateurs. Ils ne devraient plus donc douter de la qualité et de la fiabilité de l’eau reconditionnée et commercialisée. Nous voulons aller plus loin dans la production qualitative et faire mieux en termes de prix sur le marché», a-t-il fait savoir.

Ludmilla Ntoutoume

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires