Chômage des jeunes

Les métiers manuels et leur valorisation au cœur d’une conférence le 18  octobre prochain à l’Institut Français du Gabon

09-10-2019

L’association des anciens élèves de Sciencespo Gabon, organisera, le 18 octobre prochain, en partenariat avec l’Institut Français de Libreville, une conférence qui aura pour thème «Les métiers manuels et leur valorisation». 

Pour M. Yaovi Tigoé, président de ladite association, cette conférence s’inscrit dans le cadre des conférences annuelles que l’association organise sous différents thèmes à l’Institut Français de Libreville. 

Le choix de ce thème intervient après plusieurs réflexions, eu égard à la «primeur» de l’enseignement général sur les autres secteurs tels que les métiers manuels. 

«Il est toujours proposé aux jeunes en difficulté, dans nos pays africains, notamment au Gabon, des formations générales qui ne sont pas toujours adaptées aux réalités. Alors que nous savons que dans nos pays, on a besoin des petits métiers qui ne demandent pas beaucoup d’études, mais qui demandent un savoir-faire», a-t-il déclaré, avant d’ajouter que «le choix de ce thème réside également en ce que l’association est économiquement investie. Il s’agit également de valoriser les énormes potentialités du pays. Dans cette optique, nos initiatives devraient s’inscrire dans le cadre de l’émergence. Que les jeunes ne pensent pas forcément que pour gagner leur vie, il faut être uniquement dans un bureau, avec un bon stylo. Avec ses mains, il peut créer et faire beaucoup de choses, etc.», a-t-il renchéri. 

Aussi, l’organisation de cette conférence permettra ou suscitera éventuellement l’intérêt des jeunes à ces petits métiers. Et pourquoi pas, à une foison d’idées sur la question.

A cet effet, M. Tigoé en a appelé à la participation massive de ces derniers à ladite conférence qui sera animée par le président du groupe Weston, du nom d’une marque de chaussure, Thierry Oriez. Lequel reviendra, selon l’Institut Français, sur l’importance des formations aux métiers manuels et leur valorisation. Une des priorités de Christophe Descours, président d’EPI, qui a voulu exprimer l’engagement du groupe pour la valorisation du travail manuel en créant la fondation J.M Weston. Celle-ci célèbre «l’interaction entre l’action humaine et la pensée créative, autrement dit le travail de la main marié à celui de l’esprit».

L’association, par la voix de son numéro 1, a trouvé judicieux que l’opinion soit édifiée, notamment les jeunes, sur les métiers manuels. Non sans revenir sur l’existence de l’école de formation aux petits métiers, notamment la fabrication de chaussures dont dispose le conférencier. «Je peux vous dire par exemple qu’en Europe, on a des artisans qui gagnent très bien, sinon plus leur vie ; des métiers considérés comme étant nobles».

Au programme de ladite conférence s’inscrivent trois phases, dont la présentation de trois gabonais qui ont réussi dans les métiers manuels, et l’historique de leur réussite. S’en suivra, l’intervention de M. Oriez, ainsi que la partie échanges, couronnée par la phase questions-réponses qui, a souhaité M. Tigoé, constituera certainement «l’instant phare» de la conférence.

La tenue de cette conférence est, selon lui, une petite contribution de l’association quant à l’action des autorités pour aider les jeunes. 

Carine Edwige Mindze


   
     


   
     


 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires