La deuxième édition du Salon de l’emploi et des métiers prise d'assaut par les demandeurs d'emploi  

07-11-2019

La deuxième édition du Salon de l’emploi et des métiers s’est tenue ce jeudi 7 novembre 2019 à Libreville, avec un engouement certain des demandeurs d’emploi qui ont pris d’assaut les stands des 20 entreprises venues présenter leurs opportunités dans leurs domaines respectifs.

Organisé par Altemploi, en partenariat avec l’Office National de l’emploi (ONE), ce deuxième Salon de l’emploi et des métiers a connu une mobilisation certaine des demandeurs d’emploi, ce jeudi 7 novembre à Libreville. Les stands des entreprises présentes ont été pris d’assaut tôt dans la matinée, ce jusqu’en fin d’après-midi ; preuve de la problématique certaine du chômage au Gabon, environ 33%, selon le rapport 2013 de la Banque Mondiale sur la situation du chômage dans le pays.

Cet assaut s’est fait parallèlement à «l’atelier CV» présenté par les responsables de Altemploi et ceux de certaines des entreprises conviées pour la circonstance. Non sans citer les présentations de quelques structures par leurs responsables. Notamment, la Zone Economique Spéciale de Nkok, l’ONE, le Centre de Contrôle des opérations de l’aéroport, l’institution financière EDG, ainsi que la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), avec son Projet de Transformation numérique.

Ce deuxième Salon de l’emploi et des métiers, organisé après celui de 2018, a constitué pour de nombreux demandeurs d’emploi, une opportunité, de présenter leurs CV séance-tenante, pourquoi pas, de décrocher un emploi ou un stage en entreprise, eu égard aux offres d’emploi disponibles de suite au sein de certaines entreprises, telles que Colas, EDG, Pharmacie Sainte Marie, Afrijet. Lesquelles ont eu des entretiens avec cette franche de la population en quête d’un premier emploi, un second, etc.

Il s’est agi notamment pour Altemploi de revenir au cours d’une présentation, sur le Projet professionnel, pour la recherche d’un stage ou d’un emploi. Lequel projet, selon la présentatrice, Mme Jiollent, ne s’improvise pas. Il répond à plusieurs normes dont un CV qui doit pouvoir définir le savoir-faire et le savoir professionnel et comporter le secteur de formation, la lettre de motivation (le type d’entreprise et sa localisation) et la nécessité de cadrer et d’organiser la recherche.

Pour le DG de l’ONE, Hans Landry Ivala, la recherche d’un emploi ou d’un stage nécessite l’adaptation du profil aux besoins des marchés de l’emploi. 

«C’est de la responsabilité de chacun à pouvoir comprendre qu’aujourd’hui, il est nécessaire d’adopter son profil à l’évolution du marché. Le demandeur d’emploi doit s’interroger sur la méthode pour acquérir une expérience professionnelle, notamment par des stages en entreprises. Il s’agit de sortir des clichés où l’on se dit, j’ai un master dans tel domaine, une licence, etc. », a-t-il relevé, tout en appelant les intéressés à se former afin de multiplier leurs chances d’emploi.  Selon lui, il est tout aussi important pour les employeurs de savoir si le demandeur va s’adapter rapidement à la culture d’entreprise.

Selon l’ADG d’Epargne Développement du Gabon (EDG), Jean Robert Obiang Obiang, pour palier la problématique de certains profils, la structure financière a mis en place l’EDG School Managment, en cours. Pour lui, la formation n’est  que certifiante ou diplômante, elle devrait permettre d’avoir des connaissances dans un secteur précis bien déterminé.

Pour certains demandeurs d’emploi, l’initiative tombe à point nommé et vient soulager leur «calvaire», non seulement dans l’adéquation des CV, mais dans la recherche d’offre d’emploi.

Selon M. Loyce Olympio, DG de Bet 241, bien représenté au Salon, l’évènement est louable et permet aux demandeurs d’emploi de se lever et être les premiers acteurs dans leur quête.

Carine Edwige Mindze         

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires