6ème réunion du réseau des commandants des ports: des recommandations pour  plus  de sécurité 

11-01-2020

Le directeur général de l’Oprag, le Colonel Landry Régis Laccruche Lelabou, a clôturé  le vendredi 10 janvier à Libreville, la 6ème réunion du Réseau des Commandants des Ports, dont bon nombre de recommandations ont été élaborées, afin d’améliorer la qualité des services et réduire les incidents.

Organisée par l’Office des Ports et rades du Gabon (Oprag), du 8 au 10 janvier à Libreville, la 6ème  réunion  des Commandants des Ports et des agents PFSO (agents de sûreté portuaire) de l’Association de gestion des ports de l'Afrique de l'Ouest et du centre (AGPAOC),  a permis d’élaborer plusieurs recommandations, dans le but de résoudre les maux qui minent actuellement le secteur portuaire.

Il s’agit en effet,   des questions de protection de l’environnement,  de sécurité et de sûreté des ports au regard des multiples attaques enregistrées en fin d’années 2019 dans plusieurs pays dont le Gabon, le Togo, le Benin et le Cameroun. 

Pour ce qui est de la protection de l’environnement  y compris la gestion des eaux de ballast et le nettoyage des coques, ainsi que  des hélices dans les eaux, tous les ports membres ont été invités à partager sur le réseau, leurs expériences afin de permettre  l’élaboration  d’une résolution commune. Aussi, les ports possédant les installations de réception et traitement des déchets ont été  sollicités à mettre à disposition leurs adresses.

Quant à la gestion des épaves dans les ports de l’AGPAOC, l’autorité portuaire a été priée de s’en occuper lorsque cela présente un danger à la navigation dans sa circonscription, bien que cette tâche relève de l’autorité maritime. 

En matière de lutte contre le phénomène des clandestins, il est préconisé d’interdire l’accès portuaire aux récidivistes et pénaliser fortement les entreprises qui les emploieraient, sans oublier d’instituer de fortes amendes aux navires ayant un clandestin à bord. 

La sécurisation des espaces portuaires et zones de mouillage n’était pas en reste. Sur la sûreté, les participants ont noté que la privatiser ne dédouane pas l’Etat de sa mission.

Selon le Secrétaire général de l'AGPAOC, jean Maie Koffi, les conclusions de ces travaux semblent pertinentes, car ils permettront  «d’éradiquer ces maux qui annihilent tous nos efforts».

Pour le directeur général  de l’Oprag, le Colonel Landry Régis Laccruche Lelabou ,ces résultats permettront de mieux faire face aux défis de l’heure.  «La protection de l’environnement, la sécurité et la sureté dans nos ports, la confiance auprès de nos partenaires, la bonne santé de nos économies respectives et même la préservation des vies, dépendent des réponses efficaces que nous apportons à ces problèmes», a-t-il indiqué. 

Ces recommandations qui seront présentées l’an prochain à Luanda en Angola, lors de l’Assemblée générale du Comité directeur de l’AGPAOC, ont été actées avec l’aide des experts de l’Association internationale de signalisation maritime (IALA) et de la Société Web Cargo.  

La rencontre  des commandants des ports  d'Afrique de l'Ouest et du Centre dans la capitale gabonaise,  s'est achevée par la visite du port d’Owendo.

Florine Angue

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires