La BVMAC lance sa première cotation à Douala au Cameroun

21-02-2020

La bourse des valeurs mobilières de l'Afrique centrale (BVMAC) a lancé, ce vendredi 21 février 2020, à Douala au Cameroun, la cérémonie de sa première cotation, en présence du Président du Conseil d'Administration de ladite Institution, le gabonais Henri Claude Oyima, les ministres des Finances et de l'Economie de la sous-région de la Cémac, du président en exercice de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (CEMAC) et des autorités des institutions bancaires et financières ainsi que les partenaires au développement.

Selon l’Institution, la bourse unifiée d’Afrique Centrale, la BVMAC, avec l’admission à la cote permanente des obligations de l’Etat gabonais, dénommée EOG6, 25% net 2019-2022 et celle de la société Safacam, dénommée Safacam 6% 2019-2022  s’inscrit dans ce renouveau quant à la cotation officielle lancée après fusion.

Aussi, cette bourse de valeur unifiée de l'Afrique centrale  dans le renouveau, un  «continium» de la volonté des chefs d'Etat de la sous-région et en matière de première cotation, lancée après la fusion des marchés financiers de l'Afrique centrale, situe le Gabon en premier émetteur avec 100 milliards de francs CFA, souscris, mais 125 milliards reçus.

Selon le PCA de ladite bourse, «la cérémonie de lancement de la première cotation est un signal fort de la réunification de la zone Cémac, une fusion réussie avec le dynamisme affiché du marché financier dans la Sous-région qui marque l'éclosion d'un outil de financement de performance et un tournant mémorable dans l'histoire du marché financier de notre communauté économique».

Pour le ministre gabonais de l'Economie, Jean Marie Ogandaga, l'Etat du Gabon, premier émetteur et le gouvernement gabonais compte rester un grand investisseur.

Les perspectives à venir sont clairement identifiées et définies. La BVMAC, bourse de valeur mobilière d’Afrique centrale compte démontrer la volonté d'une économie sous-régionale, stable et porteuse de développement. Le Gabon compte également en bénéficier et rester un acteur majeur. «Nous avons démontré notre capacité et les garanties qui ont donné confiance aux investisseurs. Nous allons faire davantage cette réussite positionne le Gabon qui a une économie performante», a-t-il déclaré.

Ludmilla Ntoutoume
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires