Habitat : Léon Armel Bounda Balonzi s’imprègne de l’état d’avancement des travaux sur le site des «Parasoliers» 

23-05-2020

Le ministre gabonais de l’Habitat, Léon Amel Bounda Balonzi, accompagné de son délégué, Françoise Assengone Obame, s’est rendu samedi sur le site des logements d’Angondjé, les «Parasoliers», avec pour objectif de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux, trois mois après leur reprise par la Société Nationale Immobilière (SNI).

Le ministre de l’Habitat, Léon Armel Bounda Balonzi, s’est rendu aux logements les «Parasoliers» sis au quartier Angondjé. Selon le numéro 1 de ce département ministériel, il s’est agi d’une visite qui s’inscrit en droite ligne de la politique sociale du chef de l’Etat gabonais de mettre à disposition des Gabonais des logements utiles à leur bien-être, entre autres. 

Ces logements d’Angondjé font partie du Projet de construction des 3800 logements amorcé il y a quelques années dans le pays.

Satisfait d’une manière globale, des travaux qui sont en cours, le membre du Gouvernement a par ailleurs dit la nécessité de les accélérer et de mettre, in fine à disposition des Gabonais ces logements, tout en reconnaissant le travail abattu par des équipes à pieds d’œuvre. «Notre ministère a le pan habitat dans ses missions et ce matin, nous avons voulu faire le tour pour nous rendre compte de l’évolution des travaux dans ce projet. Il faut nous rappeler à tous, que le 31 décembre 2019, lors de son discours à la nation, le Chef de l’Etat, a parlé des logements. Il a aussi dit que, à chaque problème, il devrait y avoir une solution. Donc ce projet où nous sommes, est un projet qui qui concerne un vaste programme, appelé en son temps, les 3800 logements…)

Dans l’entame de la visite guidée, le DG de la SNI, Herman Kamonomono, est revenu sur la livraison par étape de 8 ; 6 immeubles et du restant, autour des mois de juillet et Août.
Il a par ailleurs, fait état des travaux de VRD qui sont progressivement réalisés, ainsi que le contrôle. Lequel est effectué, selon lui, par une équipe de la SNI et selon un mécanisme bien établi. 

L’Ingénieur projet, Céline Kengué Bakakas Lipoye, est quant à elle, revenu sur l’aspect technique du chantier. Pour elle, il s’agit d’un ensemble de 22 immeubles du projet des «Parasoliers». Lesquels travaux se font actuellement sur 8 immeubles, constitués essentiellement d’appartement de S+3, 3 chambres, avec des superficies moyennes de 110 à 140 mètres carrés. « La livraison, de prime à bord, était prévue dans les 8 mois. Nous sommes en train de refaire des simulations de tout ce qui était planning. On va essayer de voir à quelle période, nous pouvons aller pour la fin de cette première phase de chantier. Nous avons 6 hectares en moyenne pour le lotissement général. Actuellement, nous travaillons en moyenne sur les 8 immeubles de 2 hectares et demi en moyenne ». 

Après près de deux heures de terrain, les parties, tutelle et SNI, ont rassuré de ce que les travaux iront, cette fois-ci, à terme, malgré la pandémie actuelle de coronavirus qui aurait retardé quelque peu l’échéance.

Carine Edwige MINDZE  

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires