ANBG: Les comptes financier et comptable de l’exercice 2019 passés au peigne fin

26-06-2020

Le Conseil d’administration de l'Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG), qui s’est tenu ce vendredi 26 juin 2020 à Libreville, a été axé sur l'Arrêté des Comptes financier et comptable de l'exercice clos au 31 décembre 2019.

Compte tenu de la crise liée au Covid-19 et afin de s'associer aux efforts consentis par la Direction générale de l'Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG), un Conseil d'administration a eu lieu, ce vendredi 26 juin 2020, à Libreville afin de faire le point sur l'utilisation des ressources allouées au budget de l'exercice 2019.

Les travaux dudit conseil ont été dirigés par le président du conseil, Ambroise Banas Germain et par le directeur général de l’ANBG, Sandra Flore Mambari Pinze épse Abessolo.

Le president du Conseil d’administration de l’ANBG, a tenu à féliciter la direction générale de l’ANBG “pour les efforts consentis conformément à vos recommandations, dans le Procès-verbal du conseil d'administration du 20 décembre 2019, en dotant les différents organes de l'Agence en moyens roulants et bureaux, rendant ainsi favorable la diligence dans le traitement des dossiers, le rayonnement et l'efficience dans le fonctionnement de l'établissement pour la satisfaction des usagers”. 

Conscient que le pays fait face à des difficultés plurielles, il est aussi vrai qu'avec un maximum de détermination, les objectifs de l'Agence nationale des bourses du Gabon, constructeur d'avenirs, pourront être atteints dans la mesure de ses possibilités et surtout en comptant sur l'implication franche et loyale de toutes les parties prenantes. Les Hautes autorités du Gabon comptent résolument sur cette Agence, pour ramener de manière pérenne, l'éclaircie après la pluie, signe d'espérance pour l'avenir de nos jeunes compatriotes dans un Gabon emergent », a dit Ambroise Banas Germain.

Pour sa part, le directeur général de l’ANBG, Sandra Flore Mambari Pinze épouse Abessolo a déclaré qu'au final, ils ont eu un solde budgétaire nul. "Ce qui signifie que tout ce que l'État a mis à disposition, a été dépensé conformément au plan d'utilisation qui avait été propose”, a-t-elle fait savoir. 

Toutefois, elle a rappelé qu'il y a des problèmes en amont, notamment les problèmes des capacités d'accueil, d'organisation et de sécurité même au sein des campus qui doivent être traités, et la question des dossiers des bourses qui fait couler beaucoup d'encre et de salive est traitée au fur et à mesure. 

Chancelle Biket Onanga  
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires