Téléphonie mobile: la mise en demeure de l’ARCEP aux opérateurs du secteur

04-09-2020

Devant les nombreuses plaintes des consommateurs de la téléphonie mobile, liées essentiellement à l’inadéquation entre les débits internet fournis et les volumes des données internet souscrits par ces derniers auprès des opérateurs locaux, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a récemment invité, dans un communiqué, les maisons de téléphonies mobiles à remédier à cette situation.

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), a mis en demeure, dans un communiqué parvenu à notre rédaction ce vendredi 4 septembre, les opérateurs de la téléphonie mobile.

La sortie de l’organe de régulation de la téléphonie mobile au Gabon se justifie par les plaintes abondantes des consommateurs, au sujet notamment d’une inadéquation entre les débits internet fournis, les volumes des données internet souscrits par ces derniers, et ceux qui sont en définitive réellement consommés par eux. 

«Il ressort que certains abonnés constatent avec étonnement l'épuisement inexplicable du crédit monétaire de leurs comptes après quelques utilisations minimes des données internet souscrites. Par ailleurs, les utilisateurs font observer que, après épuisement de leur forfait internet, les systèmes mis en place par les opérateurs débitent automatiquement les comptes bonus et principal sans leur aval, les privant ainsi de la possibilité de gérer personnellement leur crédit pourtant destiné aux appels vocaux. Face à ces situations récurrentes, l’ARCEP met en garde les opérateurs sur ces dérives et les invite instamment, le cas échéant, à remédier à ces pratiques visant à léser le consommateur», a indiqué le président du Conseil de régulation, Lin Mombo dans ledit communiqué.

Aussi, rappelant aux opérateurs que tout manquement aux obligations prescrites dans leurs différents cahiers de charges, notamment la taxation, la facturation des services et la publication des tarifs, sont passibles de sanctions, les autorités de l’Arcep ont donc invité ces derniers à communiquer de manière plus transparente sur les tarifs des offres permanentes et promotionnelles des services voix et internet. Pour ainsi présenter clairement aux utilisateurs les différents modes de facturation desdites offres. Ce, afin de remédier à cette situation préjudiciable à l’ensemble des consommateurs des offres et des services proposés aux clients par les maisons de téléphonie mobile.

Désiré MENZOUGHE

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires