Lancement des travaux de la Transgabonaise 

10-09-2020

Chargée du projet de la Transgabonaise, la Société autoroutière du Gabon (SAG) a annoncé le démarrage des travaux de la Transgabonaise, ce jeudi 10 septembre à Libreville, à la suite de la signature d’un contrat avec le sous-traitant AFCONS, déniché entre 14 candidatures par appel d’offres. 

En présence de quelques membres du gouvernement, la Société autoroutière du Gabon (SAG), chargée de l’exécution des travaux liés à l’aménagement, le financement, l’exploitation ainsi que la maintenance de la Transgabonaise, a signé ce jeudi 10 septembre à Libreville, avec le sous-traitant AFCONS pour la construction de la voirie PK 24-PK 105.

Cette signature, qui annonce le démarrage des travaux préliminaires, engage le Leader international de l’industrie des infrastructures EPC, AFCONS, à réaliser 81 km de voies express et de route au départ de Nkok PK 24, dans les 18 prochains mois.

«Parallèlement, les travaux seront entrepris sur le tronçon à ce qu’au printemps 2022, les 81 premiers kilomètres de la Transgabonaise soit achevée», a fait savoir la directrice générale adjointe de la SAG, Amandine Ogouebandja.

Financé à 100% par Meridiam, entreprise spécialisée dans le développement, le financement et la gestion de projets publics d’infrastructures, ces travaux vont s’étendre sur près de 828 km pour un montant de plus de 600 milliards de francs CFA. 

«Nous nous réjouissons du développement de cette infrastructure qui connectera les grands espaces agricoles du Gabon au reste du pays et sera à l’origine de la création de nombreux emplois», s’est réjoui Mathieu Peller, CEO Afrique Meridiam.

Afin de respecter les délais de livraison du chantier prévus pour 2023, la SAG en collaboration avec Meridiam, en parallèle avec les travaux de 81 km, compte poursuivre le développement des études environnementales, techniques et économiques relatives à la réalisation de la Transgabonaise.

Lequel projet comprend trois étapes géographiques de Libreville-Alembe, Alembé-Mikouyi via Lalara, Koumameyong, Booué et Carrefour Leroy ainsi que Mikouyi-Franceville. L’objectif étant de résorber le problème de dégradation routière qui constitue un frein au développement du pays.

Les responsables de la SAG ont également annoncé le lancement de plusieurs autres appels d’offres, en concertation avec l’Etat, dans les prochains mois.

Le ministre en charge des Infrastructures, qui s’est réjoui du démarrage desdits travaux, a attiré l’attention des uns et des autres sur le respect des délais et  de la qualité du travail. 

«C’est un projet phare et nous devons le matérialiser. Je voudrais appeler à la responsabilité de chaque acteur pour que ce projet cher au chef de l’Etat se fasse dans les délais et dans la qualité. De notre côté du gouvernement, nous allons faciliter les choses afin que ce projet se fasse en conjuguant le triptyque qualité-coût-délais», a déclaré le ministre Léon Armel Bounda Balonzi.

Ravis de ce nouveau projet au Gabon, AFCONS entend respecter les délais comme c’était le cas avec la construction des phases 1 et 2 du nouveau Port international d’Owendo et du Port minéralier d’Owendo dont la construction a été menée par cette entreprise entre 14 et 18 mois. 

Florine ANGUE

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires