Affaire de poissons morts sur l'Ogooué : le gouvernement suspend la pêche pour 15 jours

22-07-2019

Le ministre en charge de la Pêche,  Biendi Maganga Moussavou,  a annoncé ce lundi 22 juillet, dans un communiqué parvenu à notre rédaction tard dans la nuit, la décision du gouvernement de suspendre, pendant les 15 prochains jours, les activités de la Pêche, suite au drame des poissons retrouvés morts sur l'Ogooué.  

Le week-end écoulé a été dramatique pour la population gabonaise notamment celle de la zone allant de Ndjolé à Lambaréné précisément dans l'Abanga, dans le Moyen Ogooué (Centre) et d'une partie de la Ngounié (Sud). 

En effet, plusieurs poissons ont été retrouvés morts dans les lacs de N'guene et Nzoughé ainsi qu’en amont de l’embouchure de l’Atome. 

Informé de la situation le samedi 20 juillet dernier, le gouvernement gabonais a décidé, ce lundi 22 juillet au sortir dune réunion avec les acteurs impliqués, de suspendre pour une durée de 15 jours les activités de la pêche et de commercialiser le poisson provenant des zones identifiées. Aussi, la population a été invitée à s’abstenir de consommer les poissons retrouvés morts et à collaborer avec les équipes présentes sur le terrain pour une analyse approfondie. 

Selon le gouvernement, seul le poisson de la famille de la Carpe a été touché par ce phénomène.  

«Il est à noter qu’aucun cas d’animaux retrouvés morts en dehors de la carpe n’a été signalé. De même, aucune évolution anormale de cas d’intoxication n’a été constatée par les services sanitaires, dont le dispositif de surveillance est actuellement renforcé», a souligné ledit communiqué signé du ministre en charge de la Pêche, Biendi Maganga Moussavou. 

A ce jour, tant de questions restent sans réponses pour les populations.  Qu’est-ce qui a bien pu causer la mort de ces poissons, surtout en cette période où la pêche bat son plein avec des vacanciers dans ladite zone?  Et pourquoi  uniquement la Carpe ? S’agit-il d’une pollution comme celle du fleuve ivindo ou de la baisse de la quantité d'oxygène dans les deux lacs à Moanda ?

Vivement que dans les prochains jours les scientifiques délégués à cette tâche, sous la coordination du gouverneur du Moyen Ogooué, responsable de la cellule de veille mise en place pour collecter les informations et assister les populations, puissent éclairer la lanterne des uns et des autres.  

Florine Angue
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires