Tourisme

Lopé : L’écomusée rouvre ses portes 

09-02-2021

L’écomusée du parc national de la Lopé, fermé depuis une dizaine d'années, a rouvert ses portes le 5 février écoulé au cours d’une cérémonie qui a rassemblé de nombreux acteurs. 

«Nous sommes ici réunis ce jour pour participer ensemble à la réouverture officielle de l’écomusée de l’écosystème et paysage culturel relique Lopé Okanda, Site du patrimoine mondial depuis 2007. Il s’agit là d’un acte majeur de la coopération entre l’Unesco et le Gouvernement gabonais», a déclaré Thierry Nzamba Nzamba, le Spécialiste du Programme culture au bureau Unesco de Libreville. 

Le représentant de l’Unesco s’est réjoui de ce que cet écomusée, fermé depuis plus de 10 ans, renaisse comme un phénix de ses cendres, grâce au programme CAWHFI, l’Initiative pour le patrimoine mondial forestier d'Afrique centrale de l’Unesco, financé par l’Union européenne.

«La réouverture de ce lieu-dit sacré devrait tout aussi devenir un soutien à l’économie locale, grâce à l’afflux des touristes venus des quatre coins du monde, pour découvrir les merveilles de la Lopé», a déclaré le secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), Christian Tchemambela, faisant l’historique de ce parc.

«Il y a déjà quatorze ans, ce parc devenait un site du patrimoine mondial de l’humanité, classé site mixte nature-culture par l’UNESCO, sous l'appellation Écosystème et paysage culturel relique de Lopé-Okanda, ensemble mixte nature-culture», a-t-il rappelé indiquant qu’il «est de notre devoir de protéger et de valoriser la culture dans les parcs nationaux du Gabon pour les générations à venir du Gabon comme du monde entier».

Christian Tchemambela a souligné le rôle que devrait jouer la réouverture de ce «lieu-dit sacré» dans le soutien à l’économie locale «grâce à l’afflux des touristes venus des quatre coins du monde, pour découvrir les merveilles de la Lopé».

Des propos soutenus par le Sous-préfet du district de Mokeko qui a relevé la valeur inestimable de ce produit touristique. 

Créé en 1946, le parc de la Lopé est la plus ancienne aire protégée du pays. Il figure parmi les 36 sites au monde classés «sites mixtes nature-culture», et renseigne sur les plus vielles traces des hommes préhistoriques (800.000 ans), en Afrique centrale. 

Louis-Philippe MBADINGA
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires