Les populations de Mouila édifiées sur la méthode de lutte  contre l’expansion du palmier à huile

28-09-2018

L’Organisation non gouvernementale (ONG)  Muyissi environnement , Brainforest et les partenaires internationaux dont le Mouvement mondial des forêts tropicales ont tenu un atelier, mercredi à Mouila, pour édifier les populations impactées par Olam Palm sur la manière de lutter contre l’expansion de ladite espèce.
    
A l’ouverture de l’atelier, le facilitateur Protêt Essono Ondo, de Brainforest, a expliqué aux participants les enjeux de celui-ci à travers une projection, avant de relever les conséquences du sol, une fois contaminé par les produits industriels lors du planting du palmier à huile. Cela en recueillant les témoignages des populations impactées par Olam Palm Mouila, lesquelles populations ont dit les problèmes qu’elles rencontrent, leurs attentes.

«Les palmiers plantés à grande échelle avec des produits toxiques appauvrissent le sol et les populations ne peuvent plus bien cultiver la terre», a dit le facilitateur qui s’est appuyé sur des exemples des pays qui ont subi des lourdes conséquences (changement climatique,  pauvreté du sol, absence de reboisement des forêts, certaines populations contaminées par les produits industriels).

Pour y faire face, les Organisations non gouvernementales, œuvrant dans l’environnement, se sont engagées dans un processus de renforcement des efforts communautaires en Afrique de l’Ouest et du centre, au cours de ces dix dernières années, d’où la lutte contre l’expansion industrielle de l’huile de palme, alors que les entreprises progressent sur les terres communautaires. 

Inès Pamphile Koumba
 
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires