Une journée ville morte contre les crimes rituels décrétée à Léconi

31-07-2019

Le mouvement d’humeur contre les crimes rituels ne faiblit pas à Léconi, dans le département des Plateaux, province du Haut-Ogooué (Sud-Est). Lancé il y a environ un mois, suite à la disparition d’un septuagénaire, nommé Rigobert  Kaloulou, celui-ci se poursuit, ce mercredi 31 juillet, par une journée ville morte, a confié à l’AGP une source proche du disparu.

Durant l’observation de cette journée dénommée «ville morte», aucune administration publique ou privée, ne vaquera à son activité quotidienne, a expliqué une source bien informée. La même source indique  que les barricades érigées sur la voie principale, juste après le camp de gendarmerie, vont être déplacées plus loin, vers le pont jouxtant le fleuve la Léconi. 

Cela aura certainement pour conséquence, la difficulté pour les usagers de  se déplacer. Ces derniers seront obligés de parcourir des longues distances, pour rallier leurs domiciles. Non sans oublier, l’impact économique au plan local et national, que le mouvement aurait occasionné depuis le début, dû à l’interruption des activités de la société d’eau minérale «Andza». 

En effet, les populations de Léconi protestent, depuis près d’un mois, contre les crimes rituels, à travers un mouvement baptisé «trop c’est trop, ça suffit», suite à la disparition d’un enseignant retraité et ancien surveillant au Collège d’Enseignement secondaire (CES) de Léconi, Rigobert Kaloulou, affectueusement appelé par ses proches ‘’Ngambou’’.

Ce mouvement s’est manifesté par les marches organisées à l’initiative de la famille du disparu, des messages diffusés dans les réseaux sociaux par les jeunes, ainsi que les barricades des principales artères de cette contrée.

Lors de la grande marche,  il y a deux semaines, les jeunes avaient appelé les autorités judiciaires et parajudiciaires, à faire aboutir les enquêtes, afin d’éradiquer ce phénomène «macabre» qui cause tant de désolations et endeuille de nombreuses familles aussi bien à Léconi, que dans tout le département des plateaux.

Cette situation d’enlèvement et des disparitions d’individus, qui selon eux, date d’environ une trentaine d’année, crée une psychose chez populations. Celle-ci perturbe la paix sociale, le vivre ensemble et, les empêche de vaquer à leurs travaux champêtres, ont-ils déclaré.

Le collectif du mouvement «trop c’est trop» qui dit défendre les valeurs du peuple de Léconi, ne compte fléchir, que lorsque le corps de la victime sera retrouvé et que les coupables seront transférés en prison conformément au code pénal en République Gabonaise.

Pour rappel, la disparition de Rigobert Kaloulou a été constatée, le 5 juillet 2019 à Léconi, par ses proches. Ces derniers ont alerté la Bride de Gendarmerie de la localité pour d’éventuelle recherche, mais sans succès jusqu’à présent.

Des enquêtes menées par les Officiers de police judiciaires (OPJ), ont tout de même abouti à l’arrestation de 5 suspects dont l’un d’entre eux, Jean Claude Mbayi, aurait trouvé la mort, selon des sources concordantes, dans la cellule de détention de la direction générale de recherche (DGR).
Les quatre autres : Gildas Ngoyi, Solem Ontsounou, Guy et un autre connu sous le pseudonyme de ‘’Marabout’’, ont été déférés, le lundi 29 juillet à la prison de Yéné à Franceville, après être entendu par le parquet. 

Selon des sources bien au fait de la situation, des incohérences aurait été décelées dans leurs témoignages. Certaines sources témoignent qu’un liquide rougeâtre aurait été retrouvé dans le véhicule que conduisait Gildas Ngoyi, puis mis à la disposition du Centre international médical de Franceville (CIRMF) pour analyse. Toutefois, les résultats tardent à tomber, à cause du manque des réactifs, a-t-on appris.

Les présumés criminels, pour leur part, sont toujours en détention, en attendant d’être présentés devant les juges. Les populations, qui pointent du doigt les politiques, comme véritables instigateurs des disparitions à Léconi, sont impatientes de voir la justice agir. 

Herman Ulrich Ngoulou

 


 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires