De gigantesques tuyaux d’eau brûlés à la cité Alhambra, panique dans les esprits 

02-09-2019

Un incendie d’une violence inouïe s’est déclaré, ce lundi 02 septembre 2019, après que des  tuyaux de canalisation d’eau  aient été calcinés par des flammes dévorantes  sur la cour de  la cité «Alhambra» à Agondjé,  (dans le premier arrondissement de la commune d’Akanda,  rapporte un journaliste de l’AGP. 

A l’origine de l’incendie, un court-circuit intervenu sur les installations anarchiques des câbles électriques qui se traînaient à même le sol. Très vite, le feu s’est attaqué au tas de gigantesques tuyaux d’eau prévus pour alimenter ladite cité en eau potable. L’incendie de ces tuyaux a semé la panique dans les esprits des habitants de la cité qui ont tenté vainement d’éteindre le feu avec des seaux d’eau. 

Selon les informations  glanées sur place, c’est  un habitant de la cité de la parcelle N°1, Eric Moulingui, du logement BO4, qui a fait le constat désolant des étincelles sur deux câbles électriques qui se touchaient, en fin  de la matinée, alors qu’il désherbait sa devanture.

«Je sarclais devant chez moi et j’ai vu le feu  sur les fils de courant qui se touchaient. J’ai pris mon courage pour tenter d’éteindre le feu mais sans succès et puis les tuyaux à côté ont commencé et brûlé», a expliqué Eric Moulingui, visiblement traumatisé. 

Alertés très rapidement, les éléments des sapeurs pompiers sont arrivés sur les lieux pour mener des actions de protection. Ils sont ainsi parvenus à minimiser les risques de propagation des flammes vers les maisons d’habitations à proximité des hautes flammes estimées à une hauteur de près de 30 mètres. Malgré tout, le logement occupé par sieur Moulingui était le plus vulnérable aux attaques des flammes sans l’intervention de ces soldats du feu le pire aurait pu arriver, soutient un badaud. 

Le directeur technique du centre national du logement, Dieudonné Founga, s’est également rendu sur les lieux pour s’enquérir de l’ampleur des dégâts. Il a promis rendre compte à sa hiérarchie et que des dispositions seront prises pour pallier aux nombreux manquements observés dans la cité, en l’occurrence l’absence d’électricité. Ce qui oblige les occupants à faire des branchements anarchiques en laissant des câbles traîner à même le sol  parfois avec de nœuds dénudés.

Willy-Arnauld Nguimbi


 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires