Violences en milieu scolaire : Encore une bagarre sanglante au CES Léon Mba 2 

11-02-2020

Un élève de 14 ans en classe de 4ème K4, Warly Oliba Oyouah régulièrement inscrit au CES Léon Mba 2, dans le complexe du lycée national Léon MBA, a été poignardé, le lundi 10 février écoulé à Libreville, par un autre, Moustapha Abaga Bessong, 15 ans, (3ème F1) au cours d'une bagarre qui a dégénérée vers 13h 30mn dans l'enceinte de l'établissement scolaire.

En arrivant à son lieu d'apprentissage ce lundi dans l'après-midi, Warly Oliba Oyouah de la classe de 4ème K4, a connu un acte émaillé de violences dont il n'est pas prêt d'oublier si vite. 

Son agresseur, Moustapha Abaga Bessong a été aussitôt maîtrisé puis confié aux éléments du Commissariat de Police d'Okala, (commune d'Akanda), selon une source proche du dossier. La bagarre entre les deux protagonistes a dégénéré au moment du croisement de la sortie des élèves du matin et ceux de l'après-midi. 

Les lieux de la bagarre étaient encore couverts de sang au moment du passage du reporter de l'AGP, alors qu'aucune précision sur les mobiles de la bagarre n'a été donnée jusque-là.

De même que la nature de l'arme blanche qui a été utilisée par Moustapha Abaga Bessong. Néanmoins, l'infirmerie où la victime a été conduite dans un premier temps, avant son évacuation vers El Rapha, a conclu à un objet blessant (un couteau, ou une paire de ciseaux, tessons de bouteille, etc.).  L'on note que l'agresseur serait à sa seconde bagarre. 

Il a été exclu définitivement de l’établissement après une réunion de crise tenue aussitôt après la bagarre sanglante. Mais le personnel soignant de l'infirmerie affirme qu'il s'agit d'un objet tranchant utilisé par l'un des protagonistes pour enfoncer à son camarade. C'est au niveau du bras qu'il a été atteint.

Selon une source proche du dossier, la profondeur de la plaie a contraint les infirmiers à son évacuation vers une structure spécialisée où 8 points de sutures lui auraient été administrés.

«Les infirmières ont su arrêter l'hémorragie et m'ont dit que la plaie était profonde et que l'élève devrait être conduit vers une structure spécialisée», a indiqué le principal du CES Léon Mba 2, Pamphile Toung Ndong. Le niveau de la violence dans les établissements scolaires au Gabon atteint des degrés inquiétants.

Après l'agression à l'arme blanche d'un surveillant, le jeudi 6 février dernier, par un élève à Épi de Nzeng-Ayong, voici un autre cas qui interpelle une fois de plus. Le 29 janvier dernier, un élève mineur du Lycée privé la Réussite avait poignardé à mort, à Tchibanga, le chef-lieu de la province de la Nyanga (sud), un autre élève du même établissement 

Willy Arnauld Nguimbi
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires