Des jeunes interpellés pour trafic de chanvre indien à Bizango-Bibere 2

06-09-2020

Les agents de la Police judiciaire (PJ) ont réussi à neutraliser un groupe de jeunes gens, pris en flagrant délit de consommation de chanvre indien dans la nuit du mercredi 2 septembre dernier, à Bizango-Bibere 2, dans le 3ème arrondissement de la commune de Ntoum, non loin du Pk 12.

À l'intérieur d'une maison inachevée, les individus étaient cachés dans le noir. Ils ont été surpris en train de fumer un produit prohibé par la loi (chanvre indien) vers 20 heures.

Ces fumeurs, auteurs présumés des vols, cambriolages et braquages dans le coin, avaient pris l’habitude d’investir les lieux pour venir consommer un ‘’joint’’, empoisonnant ainsi l’atmosphère chaque jour par l’odeur de ce produit illicite.

Informés de ce joli coup de filet par les forces de l'ordre, les habitants environnants habitués à ce mauvais parfum dangereux pour la santé, ont poussé un ouf de soulagement. 

«Voilà c’est bien fait pour eux, ça devenait trop», a dit une jeune habitante, sous couvert d’anonymat. 

La question de la consommation du cannabis est à prendre au sérieux. Car elle pose un problème mondial de la responsabilité des crimes de sang et autres situations de violence enregistrées ici et là. 

De toute évidence, c’est une personne de bonne foi qui aurait averti la police de la présence d’un groupe des jeunes fumeurs de cannabis dans une habitation inachevée construite en matériaux durables. 

En effet, ces jeunes gens faisaient l’objet des critiques des habitants et d’autres passants gênés par l’odeur de la fumée. La situation est d’autant plus préoccupante que des informations des habitants font état d’une bande bien organisée qui, après avoir fumée à cet endroit; vont commettre des actes répréhensibles ailleurs généralement. Sous l’effet de la drogue, ils menacent leurs victimes avec une arme blanche sous la gorge, puis arrachant violemment leurs sacs sans être inquiétés avant de s’évanouir dans la nature.

Leur arrestation, intervenue dans la foulée de la proclamation du baccalauréat le mercredi 2 septembre dernier, a quelque peu détourné l’attention des fêtards qui cherchent à comprendre ce qui se passaient au regard d’un bon nombre des jeunes menottés et assis à même le sol, en attendant un pick-up de la police pour venir tous les embarquer. 

WAN

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires