Le cyclone Idai dévaste la ville de Beira au Mozambique

19-03-2019

Les habitants de Beira, ville portuaire du Mozambique ont vécu l’horreur, lors du passage du cyclone Idai. La course contre la montre est lancée pour sauver le maximum de vies.

«C’est une catastrophe. Tout est détruit. Le Mozambique n’a encore jamais fait face à un tel désastre», a affirmé le ministre mozambicain de l’Environnement, Celso Correia, en faisant un état des lieux apocalyptiques de Beira après le passage du cyclone tropical Idai, qui a dévasté la ville dans la nuit du jeudi 14 à vendredi 15 mars dernier. La grande ville du centre du Mozambique et ses 500 000 habitants étaient complètement coupés du monde jusqu’au rétablissement de la liaison aérienne, le dimanche 17 mars au matin.

Le gouvernement pourrait très prochainement déclarer l’état d’urgence. «Pour le moment, nous avons officiellement 84 morts [au Mozambique seulement]. Mais quand on a survolé la zone tôt lundi matin (...) pour comprendre ce qui se passe, tout laisse à penser que le bilan pourrait dépasser les 1 000 morts», a déclaré le président Filipe Nuysi dans une intervention télévisée à Maputo.

Ancien fleuron de la colonie portugaise, la ville portuaire de Beira a été touchée de plein fouet : l’œil du cyclone, accompagné de vents à près de 190 km/h, n’est passé qu’à quelques kilomètres du centre-ville. Celui-ci est désormais méconnaissable. Tout juste dégagées par l’armée, les principales rues sont jonchées de part et d’autres de gigantesques amas de branches d’arbres, de tôles et d’objets en tout genre.

Ariane Nadia Mpenga (Source Le Monde)

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires