RCA: le pouvoir et les groupes armés s’accordent

21-03-2019

L’accord de paix négocié début février à Khartoum, par le Premier ministre centrafricain et les quatorze groupes armés signataires, finalement débouché sur une résolution. C’est au terme d'une séance plénière à Addis-Abeba, le 20 mars dernier que les deux camps sont parvenus à s'accorder sur un gouvernement «inclusif».

Depuis lundi, les signataires de l’accord de paix centrafricain sont à Addis-Abeba, où l’Union africaine a convoqué une réunion de suivi. L’organisation tente de sauver l’accord de paix, mis à mal après l’annonce début mars d’un nouveau gouvernement jugé insuffisamment «inclusif» par les groupes armés.

«Je suis heureux d’annoncer qu’aujourd’hui au siège de l’Union africaine, les parties centrafricaines sont parvenues à un accord pour un gouvernement inclusif en Centrafrique», a annoncé  Smaïl Chergui, à la tête du Conseil paix et sécurité de l’UA., sur Twitter.

Cet accord de paix, soutenu par tous les partenaires de Bangui et préparé depuis 2017 par l’Union africaine, est le huitième signé depuis le début de la crise. Aucun des précédents accords n’a abouti à un retour à la stabilité, pas plus que la présence de la Minusca, déployée en 2014 et forte de 11 000 Casques bleus.

Ariane Nadia Mpenga (Source Jeune Afrique)


 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires