Présidentielle en Algérie: manifestation dans les rues d'Alger

12-12-2019

Après quasiment dix mois de manifestations massives, 24 millions d'électeurs algériens sont appelés aux urnes pour trouver un successeur à l’ex-président démissionnaire, Abdelaziz Bouteflika. Un scrutin massivement rejeté par une bonne partie de la population.

Selon RFI, à Béjaia, des manifestants tenteraient   de faire fermer des bureaux de vote. Des témoins et des sources sécuritaires rapportent à l'AFP que deux centres de vote au moins ont été fermés. Un autre serait toujours assiégé par des personnes qui s'opposent à la tenue du scrutin. Des vidéos, diffusées sur les réseaux sociaux, montrent aussi des contestataires déchirant des bulletins. À Tizi Ouzou, toutes les opérations de vote sont interrompues, toujours selon l'Agence France Presse. Un contestataire joint à Bouira affirmerait  qu'une manifestation contre l'élection est en cours. Concrètement, une partie des habitants de Kabylie continue de s'opposer fermement à cette présidentielle.

La manifestation contre la présidentielle se poursuit dans les rues d’Alger. Selon l'AFP, la police, déployée en force, serait rapidement et brutalement intervenue toute la matinée pour empêcher tout rassemblement. Mais les manifestants sont parvenus à faire nombre et auraient  même réussi à briser un cordon de police qui leur barrait l'accès au carrefour de la Grande-Poste, lieu symbolique de rassemblement du Hirak, annonce RFI

AGP (source RFI)
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires