Covid-19: l’UNOCA appelle au cessez-le feu pour une riposte efficace en Afrique centrale

27-03-2020

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique centrale, François Louncény Fall a invité jeudi à Libreville dans une déclaration, toutes les parties en conflit dans la sous-région d’Afrique centrale, à un cessez-le feu pour permettre une riposte efficace conformément aux prescriptions de l’Organisation mondial pour la santé.

L’appel du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique centrale s’inscrit dans le prolongement de son patron, Antonio Guterres.

«A la suite de l’appel mondial lancé le 23 mars 2020 par le Secrétaire général des Nations Unies, M. António Guterres, je voudrais inviter toutes les parties en conflit en Afrique centrale, et en particulier au Cameroun, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo et au Tchad, à observer sans délai un cessez-le-feu afin de permettre la mise en œuvre rapide et efficace des stratégies nationales de riposte, dans le respect des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Nous devons ensemble combattre, maintenant, ce fléau qui n’épargne ni les belligérants, ni les populations civiles ni les dirigeants politiques», a-t-il déclaré.

Ajoutant que «Faire taire les armes en Afrique centrale pour permettre aux personnes et structures compétentes, gouvernementales et non-gouvernementales, d’apporter l’assistance requise aux populations menacées est devenu une urgence vitale».

François Louncény Fall appelle donc les protagonistes en conflit à arrêter leur affrontement non seulement à cause de la vitesse de la propagation et la dangerosité du Coronavirus, mais également pour permettre l’accès des agents sensibilisateurs contre le Covid-19 d’atteindre les populations.

«Ce virus mortel se répand à une vitesse exponentielle alors que la prise en charge des malades demeure complexe et nécessite des ressources humaines, matérielles et techniques qui sont très limitées dans la plupart des Etats de la sous-région. Je suis particulièrement préoccupé par la situation dans les zones rurales et reculées ne bénéficiant pas d’une couverture sanitaire adéquate et dans ces régions où, en plus, les conflits armés rendent difficiles, voire impossibles, les campagnes de prévention et de sensibilisation des populations, ainsi que l’assistance humanitaire et sanitaire en faveur de ceux déjà atteints par le Covid-19», a-t-il dit.

Aussi, a-t-il exprimé son soutien et ses encouragements au personnel médical pour son dévouement et les sacrifices qu’il consent dans la lutte contre cette pandémie. De même qu’il a salué les mesures prises par les Etats de la sous-région pour juguler cette crise de santé publique.

Stéphane NGUEMA

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires