Libye : 10è anniversaire de la révolution, entre amertume et espoirs

18-02-2021

Les Libyens ont célébré mercredi le dixième anniversaire du début de la révolution qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011. Si leur pays reste miné par les divisions, la relance du dialogue politique a ravivé l'espoir de voir naître un État démocratique et uni. 

La population libyenne a fêté mercredi à Tripoli les dix ans du début de la révolution qui a mis fin au règne de Mouammar Kadhafi. Les célébrations qui ont duré une bonne partie de la journée et de la nuit ont aussi permis aux libyens de s’en prendre à leur ennemi de l’Est le maréchal Haftar. La ville n’oublie pas la longue et féroce guerre qui l’opposait encore l’an dernier au maréchal.  

Des slogans et les symboles de la révolution du 17 février, évoquant la nécessité de ne pas voir le sang des martyrs versé en vain, s’affichaient de plus en plus à Tripoli. Le coup de force de Haftar a réactivé la bataille de légitimité entre le camp dit révolutionnaire et celui de l’autoproclamé Armée nationale libyenne du maréchal. 

Alors que le maréchal Haftar a fait des anciens cadres de l’armée de Kadhafi ses alliés pour prendre le pouvoir, les artisans de la révolution libyenne à Tripoli ont redoublé de ferveur hier pour s’en prendre à leur ennemi de l’Est. En réponse aux manifestations célébrant le 17 février, le vert de la Jamahiriya de Kadhafi était sorti dans les rues de Syrte.

Pour rappel, le 17 février 2011, à Benghazi, suite à deux jours de manifestations qui réclamaient la libération de l’avocat et militant des droits de l’homme, Fathi Terbel, une foule de 600 personnes s’était rassemblée devant le poste de police principal de la ville.

Les manifestants sont violemment réprimés. La protestation s’élargit et devient quotidienne. La police quitte la ville et le régime de Kadhafi, depuis Tripoli, promet de punir Benghazi. 

Très vite, la rébellion gagne plusieurs villes de l’Est libyen. Des renforts sont envoyés de Tripoli à l’Est, mais sont stoppés à Ras Lanouf, à quelques 600 kilomètres de Benghazi. Des combats y opposent pendant plusieurs semaines l’armée et les rebelles. 

Le 20 août 2011, les révolutionnaires armés font leur entrée à Tripoli qu’avaient fui Mouammar Kadhafi et les influents membres de son régime pour s’installer à Syrte. 

Le 20 octobre 2011, des avions américains et français frappent le convoi de Mouammar Kadhafi, qui tentait de quitter Syrte. La tête du régime tombe ainsi que l’un de ses fils et quelques 80 responsables du régime sur-le-champ par les révolutionnaires, aidés par l’aviation de l’Otan.

Une décennie après le début du soulèvement contre Mouammar Kadhafi le 17 février 2011, la Libye est exsangue, minée par les conflits armés, rongée par la mainmise des puissances étrangères et les divisions du Conseil de sécurité des Nations-unies. Un nouveau gouvernement a été mis en place pour conduire la transition durant 10 mois et organiser des élections présidentielles prévues se tenir le 24 décembre prochain.

VEM (Sources : RFI, France 24)
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires