Mouila: Le gouverneur sortant de la Ngounié passe l’intérim de l’Administration au secrétaire général de Province

08-07-2020

En lieu et place du gouverneur entrant Paulette Mengue M’Owono qui n’a pas encore pris ses fonctions, le gouverneur sortant, Benjamin Banguebé Mayoubi, a passé lundi, l’intérim des charges administratives au secrétaire général de province, Michel Léandre Tchibinda, en présence du préfet du département de la Douya-Onoye, Vincent de Paul Ivala, les mesures barrières liées au Covid-19 n’ayant pas permis l’organisation d’une cérémonie officielle.

Cette passation s’est articulée autour des aspects administratif et matériel. Au plan administratif, il s’est agi de présenter à l’intérimaire des dossiers que l’ancien gouverneur a commencé de gérer pour les transmettre à l’entrant, notamment ceux des inondations d’octobre 2019, de la construction de la préfecture du département de la Douya-Onoye, des installations des chefs de cantons récemment nommés, des travaux de la route de Guietsou (chef-lieu du département de la Mougalaba, sud), de Mimongo (chef-lieu du département de l’Ogoulou, est), sans oublier le dossier sensible de Fonds de développement local (FDL) avec les opérateurs du secteur forêt.

Le dossier relatif aux populations impactées par le projet d’Olam, objet de revendications multiples n’a pas été en reste. Il a pris l’exemple des revendications des populations du département de la Mougalaba qui ont poussé l’opérateur économique Cora Wood à mettre les moyens financiers dans le cadre du cahier de charge contractuel ainsi que l’implication des hommes politiques, mais surtout à confier les travaux d’ensoleillement de la route et la réfection des ponts à la direction provinciale des Travaux publics pour son expertise. «Pour le cas des routes de Mimongo et Etéké, le gouvernement a été saisi pour que ces populations soient désenclavées, car en période de pluie les routes sont impraticables et demeurent un parcours du combattant, sinon les TP sont à pied d’œuvre», a-t-il dit. 

L’aspect matériel a concerné les espaces de travail, les bureaux à réhabiliter, la résidence, le matériel de travail étant devenu obsolète. S’agissant du parc automobile du gouvernorat, la province de la Ngounié jusqu’en 2018 disposait de trois véhicules dont deux reformés sur instructions de la haute hiérarchie ministérielle en faveur du gouverneur sortant. Le dernier, aussi atteint par la limite d’âge (acquisition de 2013) l’a été après autorisation. Le véhicule mis à la disposition du secrétaire général de Province mérite des moyens financiers pour le maintenir en circulation. Il a dit espérer que de nouvelles dotations soient affectées au gouverneur entrant afin de remplir à bien ses missions régaliennes. Puis a suivi le paraphe des documents. 

Benjamin Banguebé Mayoubi, qui a passé vingt mois à la tête de la province de la Ngounié, a quitté définitivement cette dernière mercredi après avoir été salué par les collaborateurs qui ont érigé une haie d’honneur en guise d’un au revoir au gouvernorat, suivi d’un tour de ville, avant que le cortège ne s’ébranle au quartier Bavanga dans le deuxième arrondissement de la ville de Mouila, avec un dernier cérémonial protocolaire de salutation d’usage des responsables des chefs de corps, directeurs et chefs de services provinciaux, dans le strict respect des mesures barrières contre le Covid-19. Il servira désormais auprès du chef de l’Etat comme conseiller spécial.

JPM  


 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires