Le nouveau chef du canton Louétsi-Soungou installé au village Mabanga

03-01-2021

Mardi dernier, le regroupement de villages Mabanga, dans le canton Louétsi-Soungou, à 21 km environ de la ville de Lébamba, chef-lieu du département de la Louétsi-Wano, sud de la province de la Ngounié, a abrité la cérémonie d’installation du nouveau chef de canton, Stanislas Ngonga par le gouverneur de ladite province, Paulette Mengué M’Owono, en remplacement de l’ancien chef, Pierre Raoul Mikolo décédé.

C’est le président du conseil départemental de la Louétsi-Wano, Gervais Boundzanga qui a dit le mot de bienvenu à l’endroit du gouverneur Mengué M’Owono et son illustre délégation, précédé par l’accueil, à l’entrée de la ville de Lébamba, par le préfet Euloge Parfait Mombo Moukaga et des autorités administratives civiles et militaires locales. A cette occasion, il a fait constater qu’à ce 21ème siècle l’accès à ce canton se fait par bac sur le fleuve Louétsi. Lequel est hissé par les mains à l’aide des câbles auquel il est soutenu, ce qui relève du moyen âge et prive les populations d’une infrastructure digne et de la route, facteur de développement, non sans ajouter aux autres difficultés, l’absence de l’électricité, l’hydraulique villageoise et le réseau téléphonique mobile.

Ensuite, le secrétaire général de préfecture, Alexandre Moukambi Moukambi a lu la décision portant nomination d’un chef de canton, des décrets y consacrés, suivi de l’enquête de moralité positive en faveur de Stanislas Ngonga, son curriculum vitae, (cadre retraité et ancien sous-préfet) et vu la vacance de poste suite au décès de son prédécesseur puis compte tenu des nécessités de travail, le nom du promu a été retenu par le gouverneur sur proposition des populations via le préfet. L’effet a été suivi de son installation et de la remise des attributs de commandement par le gouverneur, qui l’a félicité au nom de sa haute hiérarchie et renvoyé à l’exercice de ses fonctions.

La première autorité administrative provinciale a rappelé au nouveau chef de canton de la Louétsi-Soungou son rôle et ses attributions en tant qu’auxiliaire de commandement précisés en son article 33 du chapitre VI tiré du décret nᵒ000724/PR/MI fixant les attributions, pouvoirs et avantages des personnels et auxiliaires de commandement. Il est donc le représentant du préfet et du sous-préfet dans sa circonscription administrative. A ce titre, il fait appliquer, entre autres, les lois et règlements ainsi que les décisions administratives, conciliateur des parties et président du conseil cantonal, coordonne l’activité des chefs de regroupement de villages et des chefs de villages, signale les naissances et les décès à l’officier d’état-civil. Elle lui a prodigué de sages conseils, invité à ne pas s’immiscer dans la politique  et aux populations de lui prêter main forte.

Pour sa part, le chef de canton a remercié tous ceux qui ont contribué à sa nomination et promis ne ménager aucun effort pour mériter cette confiance. Ce père de famille a dit être le chef de tous. 

JPM
     
   

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires