Ogooué-Ivindo : Mouvement d’humeur des travailleurs de la société forestière KHL

14-05-2019

Les travailleurs de la société forestière chinoise KHL, située au pk 42 au village Ekoba-Koba, dans la province de l’Ogooué-Ivindo (Nord-Est), observent, depuis le lundi 13 mai dernier, un mouvement d’humeur en posant des barricades sur l’axe Makokou-Okondja, au terme d’un préavis de grève qui aura duré 48 heures.

Le non respect des dispositions du code du travail en vigueur au Gabon, est au centre du mouvement d'humeur enclenché par les employés de l'entreprise chinoise KHL.

Les grévistes dénoncent la non prise en compte, par l’employeur, des heures supplémentaires, l'interdiction d'accès des épouses des salariés dans la base vie de l'entreprise, le prolongement indéterminé de la période  d'essai, la non prise en compte des normes de sécurité sur les lieux de travail.

La société chinoise, spécialisée dans l'exploitation forestière et la première transformation du bois dans le département de l'Ivindo, maintient, selon un des grévistes, ces travailleurs dans des conditions de détresse depuis près de 5 ans.

«Depuis 5 ans, nous vivons cette situation qui, année après année, continue de se dégrader au lieu de s'améliorer. Nous sommes fatigués d'attirer l'attention de nos chefs et de nos autorités sans que les choses ne  s'améliorent», a confié à l'AGP l'un des portes paroles du  mouvement. 

En plus des barricades érigées sur l’axe Makokou-Okondja par ces grévistes,   les salariés de la société KHL ont décidé interrompre totalement  les activités dans cette société, au terme d'une lettre de préavis de grève de 8 jours, le tout, assortie d'une lettre d'information aux autorités administratives, civiles et militaires en poste à Makokou. 

Après 48h de grève, les autorités préfectorales, mandatées par le Gouverneur de province, ont invité les grévistes à mettre un terme à leur mouvement d'humeur.

Suite à une descente sur le terrain du préfet, dans l'optique de concilier les deux parties, après plusieurs heures de pourparlers, il a été décidé de la suspension  du mouvement de grève, le temps pour les autorités de  se saisir du dossier et amener les responsables de KHL à satisfaire aux attentes des travailleurs. 

Les grévistes menacent de repartir en grève si, dans une semaine, des changements notoires ne sont observé.

Benjamin Evine-Binet


 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires