Transport en commun

Makokou : Les  taximen envisagent augmenter le tarif  du trajet à 200 F CFA 

05-06-2019

Face à l’augmentation des prix du carburant constatée depuis quelques jours au Gabon, les taximen de Makokou, capitale provinciale de l’Ogooué-Ivindo (Nord-Est), se sont réunis, ce mercredi 05 juin 2019 en assemblée générale, dans l'une des salles de classes de l'école communale Marien Ngouabi, dans le deuxième arrondissement de la commune, pour exprimer leur mécontentement et proposer d’augmenter le prix du trajet à 200 F CFA,  au lieu de 100 F CFA jusque là en vigueur dans cette partie du pays.

Les nouveaux prix du carburant sont connus de tous depuis quelques jours au Gabon. A moins de six mois, le Gabon a connu près de 3 augmentations des prix des produits pétroliers. La dernière augmentation remonte à quelques jours seulement. Le prix de  l’essence (super) est passé de 655 F FCA en mai dernier à 695 F CFA, soit une majoration de 40 francs CFA. Le gasoil quant à lui est passé de 625 francs CFA à  670 francs CFA désormais, soit une augmentation de 45 francs CFA. Le prix du pétrole lampant quant à lui passe de 370 francs CFA à 425 francs CFA, soit, une augmentation de 55 francs CFA. 

Pour exprimer leur ras-le-bol, les taximen de la ville de Makokou, regroupés au sein du Groupement des Transporteurs Affiliés (GTA), se sont retrouvés pour débattre sur les conséquences de cette nouvelle augmentation, les exigences des propriétaires de véhicules et le risque pour eux de travailler sans pouvoir rien gagner.  

Face à la pression du plus grand nombre de voir se décider l'augmentation à 200 F CFA, le tarif du trajet, Hervé N'na et Maïga, respectivement, Secrétaire général du Groupement des Transporteurs Affiliés (GTA) et Président du Syndicat des Commerçants de Makokou, se sont gardés d'encourager cette initiative qui, selon le secrétaire général du GTA, «ne marchera pas».

«Nous ne sommes pas les seuls transporteurs victimes de cette augmentation. Vous devez savoir qu'une telle décision ne peut pas être validée par nos autorités si nous ne suivons pas un certain nombre de démarches», a-t-il fait observer. 

Ces propos soutenus par M. MAÏGA, ont conduit les taximen de Makokou à envisager la possibilité d'une série de rencontres avec les autorités locales afin de présenter l'incidence de cette augmentation des prix du carburant. Mais aussi de revenir sur les  tracasseries policières dont les points de contrôle seraient passés de 5 à 7 sur un linéaire en boucle d'environ 42 km dans la ville de Makokou et ses environs.

Benjamin Evine-Binet
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires