Makokou : la Mairie en guerre contre les transporteurs en commun  illégaux  

02-09-2019

Le maire de la commune de Makokou, la capitale provinciale de l’Ogooué-Ivindo (Nord-Est) et ses adjoints  ont initié une opération de contrôle stricte sur les principales artères de la ville pour mettre hors d'état de nuire les transporteurs en commun qui ne seraient pas en conformité avec la législation en la matière. 

«Alors que nous sommes à moins de quatre mois de la fin de l'année 2019, il est incompréhensible que certains opérateurs économiques se plaisent à ignorer  le devoir de se conformer à la fiscalité» s'est exclamé le maire de Makokou, Guy Roger Ekazama, dans un échange avec la presse locale.

En effet, alors qu'on s'achemine inexorablement vers la fin de l'année, nombreux sont les transporteurs en commun qui exercent encore dans la clandestinité. Faisant ainsi une concurrence déloyale à ceux qui s'efforcent à respecter les règles relatives à leurs activités. 

Pour l’édile de Makokou, cette situation crée un manque à gagner à la mairie. C’est pourquoi, Guy Roger Ekazama, accorde les transporteurs en communs illégaux, jusqu'au 10 septembre 2019 à 15 h, pour s'acquitter de leurs taxes, numéros de portière (prévue pour le 13 septembre prochain) et autres impositions. 

BEB
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires