Makokou : Un homme éventré par ses bourreaux 

15-09-2019

Jean Baron Mongwa, de nationalité gabonaise et vivant à Makokou, la capitale provinciale de l’Ogooué-Ivindo (Nord-Est), a échappé de peu à la mort, le vendredi 13 septembre écoulé, suite à une bagarre avec sa sœur et son beau frère qui l'ont éventré à l'aide d'une machette à la suite d'une altercation.

Les faits remontent au vendredi 13 septembre écoulé. Aux alentours de 18h, quand le nommé Ewandjô et sa concubine Sylvie rentrent d'une virée, visiblement très arrosée, au quartier centrale, dans le deuxième arrondissement de Makokou.

Une fois  au domicile familial,  ils y trouvent sieur Jean Baron Mongwa, lui aussi en état d'ébriété.

Après un petit moment, Ewandjô se lancera dans des invectives sans fondement, accusant son beau frère d'avoir profané la tombe de leur garçon décédé il y a seulement quelques mois, alors âgé de 2 ans. Des accusations au demeurant fausses, au constat.

 Après plusieurs échanges de paroles, la tension atteindra son paroxysme et les protagonistes en viendront aux mains. Sylvie et son concubin, désireux d'en découdre avec leur protagoniste, useront de manchettes pour mettre hors d'état de nuire leur adversaire. Les premiers coups de machettes ne seront pas sans conséquences pour Jean Baron. Touché sur le flanc droit de l'abdomen, il se retrouvera avec les intestins dehors. Voyant la gravité de la situation, la famille tentera, en vain, de gérer la situation toute la nuit, avant de se résigner à solliciter la Croix-Rouge locale pour le transfert du blessé aux urgences du Centre Hospitalier Régional de Makokou où sa prise en charge s'est faite deux heures après son arrivée en raison, d'après nos sources,  du manque de consommables (compresses, Bétadine, glucosé, ringer, cathlon...).

Ce énième cas d'agression observée dans cette famille serait le fait, selon témoins, d'une conjugaison de stupéfiants et d'alcools auxquels s'adonneraient les protagonistes. 

Précisons qu'au moment où nous mettions sous presse,  les présumés accusés pour tentative de meurtre en association ont déserté le village. Ils sont activement recherchés par les éléments de la police judiciaire locale.

Benjamin Evine Binet
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires