«L'État de santé du président Ali Bongo Ondimba doit être une préoccupation pour tout le Gabon»  (Louis Gaston Mayila)

06-12-2018

S'exprimant au cours d'une conférence de presse qu'il a animée ce jeudi à Libreville, le président du parti d'Opposition l'Union pour la nouvelle République (UPNR), Maître Louis Gaston Mayila, a déclaré que la maladie qui a frappée le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, doit être une préoccupation de tous les gabonais sans exclusive.

Pour le président de l'UPNR, tout gabonais doit être sensible à l'état de santé d'Ali Bongo Ondimba en ce sens qu'il est le président du Gabon.

«Je ne suis pas l'ennemi d'Ali Bongo Ondimba. La seule fois où je me suis permis une parole c'était pour dire que cette maladie touche le Gabon parce que si Ali Bongo Ondimba, président du Gabon est malade, c'est tout le Gabon qui doit s'en préoccuper», a-t-il dit.

Maître Louis Gaston Mayila a exhorté l'ensemble des gabonais à ne pas se fier aux rumeurs qui sont distillées ici et là sur ce sujet. Mais de croire à la vérité.

«Je pense que lorsqu'on a une vérité, on a droit de la partager. Mais comment contester tout ce que les autorités nous donnent comme information en estimant que ce n'est pas avéré. Le Vice-président de la République, Pierre Claver Maganga Moussavou, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet et le président de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine Mborantsuo, se sont rendus au Maroc pour rencontrer le président de la République, mais plusieurs arrivent à réfuter cette information», a-t-il déclaré.

Accusé de s'être rendu au Maroc pour rencontrer les autorités gabonaises, Maître Mayila  a affirmé qu'il y était pour ses besoins personnels et non pour aller voir le Chef de l'Etat gabonais en convalescence à Rabat au Maroc.

«Oui, j'ai été au Maroc parce que je suis de ces gabonais qui continuent de manger, de travailler, et de dormir malgré la maladie du président. Y en a d'autres qui, aujourd'hui ne pensent plus travailler rien que pour spéculer sur la santé du chef de l'État. Ce n'est pas mon cas. Je vaque à mes occupations. Je fais ce que je dois faire dans mon pays. J'entreprends des expéditions pour le développement», a-t-il rassuré.

Stéphane Nguéma 
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires