L’Alliance nationale des constructeurs  condamne la tentative de coup d’Etat !

09-01-2019

Le président actif du groupement politique d’Opposition l’Alliance nationale des constructeurs, Jean Pierre Ndong Abessolo,  a condamné, ce mercredi à Libreville, la tentative de coup d’Etat du lundi 07 janvier dernier, appelant à l’édification d’un pays digne tant rêvé par les gabonais. 

Dans sa déclaration, le président de l’ANC qu’entouraient d’autres leaders de l’Opposition, a condamné la tentative de coup d’Etat. Il a dit attendre l’évolution de l’actualité politique du pays. 

«Nous condamnons avec la dernière énergie toute tentative de prise de pouvoir par un coup de force. Mais attendons que les affaires de l’Etat redémarrent avec la mise en place prochaine d’une nouvelle Assemblée nationale suivie de la formation d’un nouveau gouvernement», a-t-il déclaré. 

L’ANC, par la voix de son président, a reconnu le contrôle de Dieu sur la Nation Gabonaise.  D’où il a exprimé son espoir de voir le Gabon davantage faire bon vivre. 

«La main de Dieu est étendue sur le Gabon. Nous avons bel espoir que le temps heureux rêvé par nos ancêtres, tel que le dit la Concorde de Georges Damas Aléka, arrive enfin chez nous au petit trot, réjouisse les êtres et chasse les perfides sorciers afin qu’aux yeux du monde et des Nations amies le Gabon immortel reste digne d’envie», a-t-il déclaré. 

Intervenant sur la santé de l’Opposition depuis les dernières échéances électorales, le président de l’ANC a  fustigé le comportement  des nouveaux opposants qu’il a qualifiés de transfuges du parti au pouvoir.

«A l’issue des élections législatives et locales d’octobre et novembre 2018, l’Opposition gabonaise a encore une fois fait piètre prestation à cause du rôle machiavélique des transfuges du PDG qui ne veulent pas risquer de perdre leur trésor de guerre amassé avec la méthode, en un demi-siècle» a-t-il déclaré. 

Nouveau groupement  politique, l’Alliance nationale des constructeurs  (ANC) a vu le jour, en décembre 2018, à l'occasion d'une cérémonie officielle de lancement. Les partis politiques précurseurs dudit mouvement sont issus du groupe dit des "41" de l'Opposition. Il s'agit notamment d'Anicet Mbadinga Maganga du Mouvement démocratique pour la justice (MDJS), de Jacques Roungou du Parti du peuple uni (PPU), par ailleurs initiateur du projet, et de Jean Pierre Ndong Abessolo du parti Cause commune pour le développement du Gabon  (CCDG).

«L'ANC se veut être un modèle de regroupement rassembleur, proche du peuple, acceptant la négociation et excluant toute forme de coup de force pour accéder au pouvoir. Soit un acteur incorruptible au chevet des grabataires et des populations vivant dans la précarité absolue. Nous nous insurgeons contre tous les schémas malveillants et diaboliques qui excluent les libertés fondamentales, la vérité, la justice et le partage, l'unité et la paix», avaient-ils dit. 
 
Stéphane Nguéma 
  
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires