Diplomatie

Tentative de coup d’Etat : Les  diplomates africains, européens, asiatiques et les Nations unies éclairés sur la situation

10-01-2019

Après sa rencontre avec les diplomates de la sous-région d’Afrique centrale mardi dernier, le ministre d’Etat gabonais en charge des Affaires étrangères, Régis Immongault, s’est entretenu mercredi avec les diplomates  des zones Afrique, Europe, Asie et les représentants de certaines organisations internationales accréditées au Gabon, pour  leur informer et les rassurer quant au retour à l’ordre républicain et la reprise du cours normal des activités dans le pays,  après la tentative de coup d’Etat du lundi 07 janvier 2019.

Le membre du gouvernement gabonais a informé ses interlocuteurs de ce que les enquêtes relatives au coup d’Etat avorté sont en cours,  afin d’établir les responsabilités et les éventuelles complicités.

Aussi, a-t-il  tenu à préciser que cet évènement malheureux ne remet en cause la stabilité du pays. Même si il y a eu un peu de psychose le 07 janvier, la sérénité est revenue et les riverains vaquent normalement à leurs occupations.
Régis Immongault a demandé aux  diplomates de transmettre les remerciements du gouvernementgabonais à leurs Etats respectifs, pour leur soutien face à cette tentative de déstabilisation.

Remerciant le ministre des Affaires étrangères pour cette rencontre, les diplomates ont  promis relayer ces informations auprès de leurs capitales respectives, non sans appeler au respect des institutions et des textes en vigueur en République Gabonaise.

Les diplomates ont également condamné et rejeté  fermement la violence sous toutes ses formes, et surtout la prise de pouvoir anticonstitutionnelle. Tout comme, ils ont salué le comportement des populations gabonaises qui n’ont pas répondu à l’appel à l’insurrection des mutins.

Les différents Ambassadeurs ont réitéré leur soutien au peuple «frère et ami» du Gabon et souhaité que cet évènement malheureux ne se reproduise plus. «Le Gabon est un modèle de paix et de stabilité en Afrique. La démocratie doit continuer à s’exprimer au Gabon»  ont-ils ajouté.

Autour du chef de la diplomatie Gabonaise, il y avait les représentants des pays suivants : la France, l’Italie, l’Allemagne, la Russie, la Chine, le Japon, la Corée du Sud,  la Côte d’Ivoire, le Maroc, l’Algérie, le Mali, le Sénégal,  la Turquie, l’Egypte, le Nigéria, le Liban, le Burkina Faso, le Brésil, le Koweit. 

Le représentant du secrétaire général des Nations unies, par ailleurs responsable du bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), François Loucény Fall y était également.

Stéphane Nguéma  

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires