La BAD annonce la réalisation de 150 km de conduites d’eau à Libreville et ses environs

13-03-2019

Partenaire du Gabon en termes de financements de projets, la Banque africaine de développement (BAD) vient d’annoncer, au cours d’une séance de travail avec le Premier ministre gabonais, Julien Nkoghé Békalé, la construction de 150 km en linéaire  en vue d’étendre le réseau d’eau à Libreville et ses environs.

Le Premier ministre, Julien Nkoghé Békalé a eu une séance de travail à son cabinet ce mercredi 13 mars en matinée avec le représentant résident de la Banque Africaine de Développement au Gabon, Robert Masumbuko en présence du ministre délégué à l’Economie, Hilaire Machima. 

Au cours de cette rencontre, le Chef du gouvernement et le représentant de la BAD au Gabon ont essentiellement passé en revue les aspects contenus dans la déclaration de politique générale du Premier ministre, prononcée le  26 février dernier devant les députés. Robert Masumbuko en a profité pour annoncer à Julien Nkoghé Békalé, la construction dans les jours à venir de 150 km en linéaire pour l’extension du réseau d’eau potable à Libreville et ses environs.

Le chef du gouvernement a marqué son approbation sur ce projet bénéfique aux populations. Il a par ailleurs exhorté la BAD à aller au plus vite dans la réalisation de ce programme et souhaité que tout cela soit fait dans des délais courts. 

C’est donc une étape importante, entendu que la problématique de l’eau potable est l’une des priorités du gouvernement dirigé par Julien Nkoghé Békalé. «La BAD a montré au Premier ministre son attachement sur la nouvelle vision qu’il souhaite donner à son gouvernement. Laquelle impacte directement le vécu des populations», a signifié l’hôte de Julien Nkoghé Békalé. Il s’agit notamment de l’eau, la route, l’énergie, la santé, l’école etc. Des sujets dont la BAD s’est toujours préoccupée. 

Selon les experts, la réalisation de 150 km de conduites en eau potable permettrait de faire passer le taux d’accès à l’eau potable aux populations de 25 à 85% en zone rurale, de 45 à 95% en zone urbaine. 

L’intérieur du pays va constituer la deuxième étape de ce vaste programme. «La première étape était Libreville où se concentre une grande partie de la population gabonaise. Les villes de l’intérieur du pays sont dans la planification», a poursuivi l’orateur.

Pour la BAD, il y a de nombreux projets pour le Gabon «nous avons l’ambition de faire du Gabon un exportateur de certaine chaîne de valeur telle que le poulet»,  a-t-il renchérit.

Considéré parmi les cinq grands partenaires et clients de la BAD, le Gabon entretient de bonnes relations avec l’institution financière africaine. «Nous avons des ressources pour le Gabon dans le secteur public, privé et aussi pour les partenaires étrangers qui souhaitent co-investir», a précisé Robert Masumbuko avant de conclure que son institution a une activité qui dépasse 500 milliards de F CFA d’engagements pour le  Gabon.

Fanch Sterley Saya
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires