51ème anniversaire du PDG : les responsables du parti au pouvoir  à l’école de la discipline

14-03-2019

Dans le cadre de la commémoration des 51 ans d’existence du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), le secrétariat exécutif de cette formation politique a organisé mercredi à Libreville, une formation  (un master class politique) sur la discipline  destinée aux membres du conseil national.  Ces derniers vont former à leur tour les militants de chaque fédération lors de la  célébration en différée de l’anniversaire du PDG dans chaque circonscription politique. 

Animée par le directeur du Centre d’études politiques du PDG, Richard Ekazama, cette formation était axée  sur «la discipline au sein du Parti démocratique gabonais».  Le conférencier a entretenu l’ensemble des membres du conseil national sur : «les considérations quant à la discipline et sur le contrat qui lie le militant et son parti politique», «la responsabilité des cadres du parti» ainsi que sur «la responsabilité du militant». 

Sur les considérations sur la discipline et sur le contrat qui lie le militant et son parti politique, le directeur du Centre d’études politiques a défini la discipline comme étant  «un ensemble de règles édictées par un groupe, une communauté, un corps, etc., pour son bon fonctionnement». Dans cette optique, il a déclaré que  «cette discipline qui constitue un système de valeurs fondées sur la rigueur s’impose à tous et implique le respect des règles établies et, a pour objectif final d’assurer la cohésion du groupe».

Abordant la question relative à la responsabilité des cadres du PDG, Richard Ekazama a rappelé leur rôle de  matière grise du parti, de sensibilisation et d’encadrement des militants. Dans le même ordre d’idées,  il a indiqué que  la responsabilité des militants quant à elle, consiste à «pratiquer la discipline dans le respect des textes et des orientations du parti». 

L’exposant  a dit que la discipline est le socle de la vie du PDG. Elle repose sur  «le respect des statuts, du règlement intérieur, de la charte des valeurs, des notes d’orientation et des instructions de la hiérarchie».

Pour sa part, le secrétaire général du PDG, Eric Dodo Bounguendza est revenu, à l’ouverture comme à la clôture, sur l’importance de cette séance de formation. Il a  déclaré qu’elle vise à «fidéliser les militants aux idéaux du parti, de pérenniser l’engagement militant, d’émanciper la maturité des militants, de former les militants à la nouvelle identité du PDG et de consolider le sens de responsabilité des militants».

Le choix d’une formation sur la discipline quoique cadrant avec la réglementation du Parti démocratique gabonais n’est pas fortuit. Car de nombreux cas d’indisciplines sont récurrents au sein de ce parti, notamment lors des processus électoraux. L’exclusion de 43 militants reprochés d’avoir facilité la défaite du PDG lors des élections des membres des bureaux des conseils locaux le 3 février dernier en témoigne.

Stéphane Nguéma
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires