Audience

 «L’ANINF ne sera nullement impactée par la campagne actuelle de suppressions des entités publiques» (Julien Nkoghé Békalé)

14-03-2019

Le Premier ministre gabonais, Julien Nkoghé Békalé, a rassuré au Directeur général de l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF), Alex Bernard Bongo Ondimba, au cours d’une audience ce jeudi 14 mars, que l’ANINF ne sera nullement impactée par la campagne actuelle de suppressions des entités publiques en vue de réaliser des économies à l’État.

La présentation des missions, les réalisations, l’état d’avancement du portefeuille projets issu du plan sectoriel Gabon numérique ainsi que les difficultés rencontrées dans l’exécution des missions dévolues à l’ANINF, sont entre autres objectifs visés par la rencontre entre le Premier ministre gabonais et le Directeur général de l’entité administrative, Alex Bernard Bongo Ondimba. 

Le Chef du gouvernement, qui a dit comprendre l’importance de l’ANINF dans la stratégie gouvernementale en matière de rationalisation, d’optimisation et de maîtrise des dépenses publiques, a dit reconnaître que ce processus ne peut avoir des résultats probants sans un système informatique fiable. Ce qui justifie la raison pour laquelle l’ANINF ne sera nullement impactée par la campagne actuelle de suppression des entités publiques en vue de réaliser des économies à l’État, a poursuivi Julien Nkoghé Békalé.

Selon le patron de l’administration gabonaise, le Gouvernement mettra à la disposition de l’ANINF des budgets appropriés et l’ANINF doit donc s’adapter au contexte difficile et optimiser ses processus. Non sans reconnaître les réalisations de l’agence au profit des populations et sur l’économie du pays. Le Premier ministre a tenu à féliciter le Directeur général de l’ANINF pour le travail accompli grâce auquel le Gabon est aujourd’hui leader dans la sous-région et en Afrique, en matière de pénétration des TIC.

Julien Nkoghé Békalé  reconnait les difficultés rencontrées par l’ANINF dans la mise en œuvre du réseau de l’Administration gabonaise (Bâtiments administratifs dispersés ou en location. Des situations qui freinent le développement du réseau). Le Premier ministre a rassuré son hôte quant à la prise en compte progressive de l’ensemble de ses préoccupations. Il a rappelé l’importance du Numérique avec la création d’un département Économie numérique à son cabinet ainsi que la construction prochaine d’un centre des métiers du numérique.

Bien avant, le Directeur général de l’ANINF a édifié le Premier ministre sur le cadre réglementaire et les entités qui composent le secteur de l’économie numérique, le fonctionnement et les attributions de l’entité qui a la charge de la maîtrise d’ouvrages des projets du Gabon Numérique depuis 8 ans ; de la modernisation de l’administration gabonaise à travers la mise en place du Schéma Directeur National du Système Informatique (e-gouvernement).

Au sujet des réalisations, Alex Bernard Bongo Ondimba a exprimé sa volonté de voir son entité bénéficier des financements supplémentaires.  En effet, depuis 2015, l’ANINF ne jouit plus de dotations budgétaires en investissement et elle enregistre de ce fait une baisse de 80% pour son fonctionnement. Une situation qui freine considérablement ses activités.

Sidney Mbina

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires