Nouvelles conditions d’attribution de bourses : les députés du PDG en contradiction avec l’Assemblée nationale 

15-04-2019

Contrairement à la correspondance adressée par le président de l’Assemblée nationale, le jeudi 11 avril dernier, lui demandant de surseoir les nouvelles conditions d’attribution des bourses, le président du groupe parlementaire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) à l’Assemblée nationale, Martin Mabala a déclaré, le dimanche 14 avril écoulé, que les députés de cette formation politique, soutiennent l’ensemble des  réformes initiées par le gouvernement, notamment celles relatives à l’allocation des bourses. 

Le président du groupe parlementaire du parti au pouvoir à l’Assemblée nationale, a donné la position de ses collègues députés pdgistes pour couper court à la chronique défrayée par la correspondance adressée par l’Assemblée nationale au Premier ministre, Julien Nkoghé Békalé, une lettre qui portait la signature du Vice-président de l’institution, Idriss Ngari. 

«Tout comme l’ensemble des militantes et militants, les députés du groupe parlementaire du PDG à l’Assemblée nationale, soutiennent les réformes initiées par le gouvernement de la République, notamment, celles relative à l’éducation et à l’attribution des bourses d’études», a-t-il déclaré.

«Suite aux interprétations et à la récupération politicienne émanant de la publication sur les réseaux sociaux de la lettre adressée à monsieur le Premier ministre, Chef du gouvernement et dont le signataire est le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, le groupe parlementaire du Parti démocratique gabonais à l’Assemblée nationale, par ma voix, tient à rappeler à l’opinion que les députés issus du PDG restent en phase avec la communication officielle du Parti démocratique gabonais en date du 11 avril 2019», a-t-il ajouté. 

Dans sa déclaration, Martin Mabala a invité le gouvernement à vulgariser davantage ces réformes pour une bonne compréhension.  

«Tout comme la ligne arrêtée par le secrétariat exécutif  du Parti démocratique gabonais, le groupe parlementaire PDG à l’Assemblée nationale invite le gouvernement de la République à communiquer davantage avec l’ensemble des partenaires de l’éducation nationale sur lesdites réformes, en vue d’une meilleure compréhension mutuelle», a-t-il indiqué. 

«Le groupe parlementaire PDG, en attente des orientations de la hiérarchie du parti, reste disponible à accompagner le gouvernement  si nécessaire dans cette campagne», a-t-il conclu.
  
Stéphane Nguema
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires