Coopération Gabon-Côte d'Ivoire

«J’ai trouvé que le président Ali Bongo Ondimba a bien récupéré, il est en bonne forme !»

15-05-2019

C’est ce qu’a déclaré, ce mercredi 15 mai à Libreville,  le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara, à l’issue de l’entretien qu’il a eu avec son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba, dans le cadre de la visite d’amitié et de travail. Face aux journalistes nationaux et internationaux, le chef de l’Etat ivoirien a dévoilé  le contenu des échanges avec le chef de l’Etat gabonais, avant d’évoquer  l’excellence des relations qui lie les deux pays ainsi que les perspectives.   

A l’entame de son propos, le président ivoirien s’est réjoui de l’état de santé actuel du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, avant d’adresser à ce dernier une invitation en Côte en d’Ivoire.

«Au Gabon, je suis chez moi. J’ai été très heureux de l’invitation de mon frère, de mon ami, le président, Ali Bongo Ondimba et de venir passer quelque temps avec lui. Je dois dire que je suis même content. Vous connaissez les liens qu’à la Côte d’ivoire et le Gabon, les liens personnels que j’ai avec le président Ali Bongo Ondimba. Voir qu’il a récupéré et qu’il est en forme est un bonheur. Je suis particulièrement heureux des moments que nous venons de passer ensemble. Je lui ai dit que nous sommes rassurés, que nous avions été inquiets bien évidemment. Mais j’ai trouvé que le président a bien récupéré, il est en bonne forme, et je lui ai dit que je reviendrai ici à Libreville pour que nous puissions continuer d’échanger. Bien évidemment, il est invité à venir en Côte d’Ivoire quand il aura décidé», a-t-il dit.

Abordant les contenu de ses échanges avec le président Ali Bongo Ondimba, Alassane Dramane Ouattara a dit que ceux-ci ont porté sur les questions de paix et de sécurité dans le continent.  

«Nous avons parlé de la situation non seulement au plan bilatéral entre le Gabon et la Côte d’Ivoire, les situations aussi entre les deux sous-régions, l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest, les questions monétaires qui sont importantes aujourd’hui et que lui et moi avons souvent évoqué. Nous avons parlé de la paix sur le continent, notamment de nos inquiétudes donc pas d’évolution en Libye, en Algérie, au Soudan. Nous avons considéré que l’Union africaine doit continuer son implication pour apporter des solutions africaines à tous ces pays qui connaissent des conflits», a-t-il ajouté.

Précisant qu’«en ce qui concerne les relations bilatérales, je me suis réjoui du niveau actuel du prix du Pétrole pour le Gabon et les pays pétroliers, producteurs de Pétrole. Je lui ai également dit que le Cacao se portait mieux, ce qui veut dire que la Côte d’Ivoire va mieux ainsi que  la production cotonnière et d’Or  qui est très forte en ce moment et que l’économie ivoirienne continue d’avoir des performances exceptionnelles. Au cours de ces dernières années, nous avons réalisé  une croissance économique de 8 à 9%. Depuis 7 ou 8 ans avec peu d’inflation. Et, nous considérons que ces percées positives doivent se poursuivre. En conséquence la Côte d’Ivoire va bien. Aussi, je me suis réjoui du climat de paix au Gabon et j’ai dit au président que nous sommes totalement disponibles pour toute  mission qu’il souhaiterait nous confier et que nous comptons le recevoir en Côte d’Ivoire dès qu’il aura décidé».   

S’agissant des relations bilatérales entre deux pays, le président ivoirien a dit qu’elles ne souffrent d’aucun nuage. Il a indiqué que ces relations ont des perspectives notamment au niveau économique et commercial.

«Les relations entre la République gabonaise et la République de Côte d’Ivoire sont vraiment excellentes. Ce sont des pays qui ont démontré leur solidarité depuis des décennies et qui ont également prouvé que la paix et que la confiance permettent de faire avancer les pays dans l’intérêt des peuples concernés. Aujourd’hui la coopération est très forte au niveau monétaire puisque nous sommes dans la  zone Franc. Bien évidemment est surtout producteur de pétrole et nous nous sommes un pays essentiellement agricole et nous avons des perspectives de coopération et de son renforcement entre les deux pays. Le président Ali Bongo Ondimba et moi-même, à l’occasion de chaque sommet, nous avons toujours développé les mécanismes, nos ministres des gouvernements doivent suivre pour renforcer davantage la coopération entre nos deux pays. Je suis confiant que cela pourra se développer», a-t-il déclaré.

L’établissement des relations diplomatiques entre la République de Côte d’Ivoire et la République Gabonaise est intervenu le 31 décembre 1966. Elles sont entretenues  dans les domaines politiques, militaires, économiques et culturels.

Stéphane Nguéma             


 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires