Rentrés parlementaires

Les Sénateurs et députés gabonais regagnent les hémicycles dès ce lundi

02-09-2019

Les sénateurs et les députés gabonais renouent avec le chemin de l’hémicycle, à l’occasion de la deuxième session ordinaire dite «budgétaire» qui s’ouvre, ce lundi 2 septembre à Libreville. Outre l’examen des textes restés en suspens, les représentants des collectivités locales et les élus du peuples  vont axer leur travaux sur les questions budgétaires, avec en ligne de mire, le projet de loi de finances 2020.

La Constitution gabonaise prévoit l’ouverture de la deuxième session ordinaire du parlement au premier jour ouvrable de ce mois de septembre. Au terme de 2 mois de vacances parlementaires et une période d’intersession qu’ils ont essentiellement consacré au compte rendu des travaux parlementaires, les députés et  les  sénateurs retrouvent le chemin de leur institution dès ce lundi.

En effet, durant les 4 prochains mois, ils vont donc s’atteler à finaliser l’examen des textes de loi déjà soumis au parlement au cours de la première  session ordinaire 2019 pour ainsi permettre leur adoption.

Au cours de cette session dite session budgétaire, il sera également question de l’examen du projet de loi de finances 2020. C’est un  projet de texte essentiel où tous les attentions vont être focalisées,  en ce sens qu’il s’agit des prévisions budgétaires  de l’Etat en ressources et dépenses auxquelles sont suspendues les populations dans le cadre de l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.   

Le contenu des travaux des conférences budgétaires, initiées à cet effet en juillet dernier et dont l’objectif reste l’élaboration des orientations stratégiques visant la poursuite et l’amélioration de la mise en œuvre du PRE, devrait en principe servir de socle aux élus pour la validation des différentes missions ministérielles lors de l’audition des membres du gouvernement.

Il faut rappeler que la dernière session a été marquée par l’adoption des textes importants à l’exemple du nouveau code des hydrocarbures et du code minier, en vue d’inciter l’arrivée des investisseurs. Deux textes initiés par le gouvernement dans la  logique de la relance de l’économie.

Stéphane Nguéma  

 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires