Vie de partis

Nicole Assélé, nouveau porte étendard du CLR

15-09-2019

A l’issue des travaux du premier congrès extraordinaire  du Centre des libéraux réformateurs  (CLR) tenus le samedi 14 septembre à Libreville,  les congressistes de cette formation politique de la majorité républicaine  ont procédé au réaménagement du bureau directeur, faisant du Dr Nicole Christiane Assélé, le nouveau délégué général du parti.  

Le docteur  Nicole Christiane Assélé devient la nouvelle figure de proue du Centre des libéraux réformateurs (CLR).  Elle a en effet été plébiscitée au poste de délégué général de cette formation politique de la majorité républicaine et sociale pour l’émergence, le samedi 14 septembre à Libreville, par les congressistes  au terme du premier congrès extraordinaire de cette famille politique qui célébrait également pour la circonstance son, vingt cinquième anniversaire.

Prenant la mesure de ce qu’elle a qualifié de «moment historique» de l’histoire politique gabonaise, le nouveau promu a rendu un hommage à son prédécesseur. «L’histoire retiendra comme une marque indélébile, qu’après avoir combattu le bon combat durant plusieurs années, un leader politique a librement et pacifiquement procédé à la mise en place d’un processus qui préfigure une relève préparée et compétente»,a-t-elle déclaré.

Reconnaissant la finesse de ce nouveau challenge, elle a également rendu un hommage à feu Omar Bongo Ondimba, pour l’œuvre de paix semée dans la nation et bien au-delà. Elle est revenue  sur le lien historique entre le CLR et la majorité républicaine, tout en déplorant  tout de même le non-respect de la charte dudit camp politique  qui œuvre pour la promotion du plan d’action du président Ali Bongo Ondimba.

Le nouveau délégué a invité tous ceux qui exercent une parcelle de pouvoir à œuvrer ensemble pour le bien être multiforme des gabonais. Elle s’est référée à cet effet, aux saintes écritures, notamment dans le livre d’Ecclésiaste au troisième  chapitre  qui dit qu’ «il y a un temps pour tout, un temps pour toute choses sous les cieux».

Ouvert par Jean-Boniface Assélé, le président fondateur du CLR, cet important rendez-vous aura essentiellement permis de modifier un certain nombre de textes qui ont cédé la place à d’autres, mieux adaptés aux ambitions et autres aspirations de ce parti.  Scellant ainsi la voie  à la revitalisation des organes clés, la circonstance a également été l’occasion d’un grand débat autour de l’idéologie centriste du parti, mise en avant pour renforcer et changer dans la continuité.

D’où la validation par le bureau du congrès  des propositions de modification de textes préalablement introduits  par le directoire. Homologation qui a permis la création d’un nouvel organe dénommé conseil politique, la commission a également acté  la création du poste de président du conseil politique. 

Garant du respect des statuts, du règlement intérieur et  des idéaux du parti, cette fonction échoit à Jean-Boniface Assélé qui a passé le flambeau de sa précédente charge à sa fille.  

La réforme a également acté le rattachement à l’inspection des services d’une part, et de la trésorerie d’autre part, auprès du délégué général pour plus d’efficacité et de cohérence. Reconnus pour leurs engagements, certains cadres des organes spécialisées ont été promus au secrétariat général avec comme charge les questions des jeunes, des femmes et des notables.

En application de nouvelles données statutaires, ce conformément à l’esprit et la lettre des articles 31 et 93 des statuts,  les organes nationaux du CLR sont donc : le congrès, le conseil politique et le directoire du parti. 

Auréolée de sa nouvelle écharpe, Nicole Christiane Assélé a pris  l’engagement de se consacrer au mieux à la défense et aux intérêts du CLR.

Désiré Menzoughe

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires