CEEAC: Le Paiement des contributions au menu de la 10ème session extraordinaire

07-07-2020

Les ministres des Affaires étrangères de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), se sont réunis  mardi 07 juillet à Libreville, dans le cadre de la 10ème session  extraordinaire, afin de faire le point sur la ratification du traité de l’institution  et le paiement des contributions.

Sur convocation des ministres des Affaires étrangères des Etats membres de la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), la 10eme  session extraordinaire du Conseil des ministres  s’est tenue ce mardi 07 juillet  par visioconférence à travers les onze Etats membres de l’institution.

Dirigée depuis Libreville par le  président dudit Conseil, Alain-Claude Bilie-By-Nzé,en l'occurence ministre Gabonais des Affaires étrangères, cette importante réunion de travail a essentiellement permis à l’ensemble des participants de faire le point sur le niveau de ratification actuel du traité révisé de la CEEAC. Les  ministres se sont également penchés  sur le paiement  global des contributions de chacun de leurs pays.

Satisfait du niveau des débats, mais surtout de l’engagement de ses pairs à s’approprier la nouvelle dynamique qui encadre désormais la marche de leur communauté, Alain-Claude Bilie-By-Nzé n’a pas caché son enthousiasme. 

«Nous pouvons nous féliciter de ce que tous les onze  Etats membres de la CEEAC ont participé aux travaux. Cela montre l’engagement des gouvernements à travailler pour l’aboutissement de cette réforme», a-t-il déclaré.

Concernant le premier point inscrit à l’ordre du jour du conclave, notamment  l’état des lieux des ratifications de chaque nation, le conseil a pu se rendre compte que sur 11 pays, seuls 5 ont jusqu’ici  déjà ratifié le traité révisé de la communauté.

Ce,  alors qu’au terme des dispositions, ce traité  ne devra entrer en vigueur que lorsque 7 des Etats l’auront ratifié. D’où le délai de quelques jours supplémentaires demandés, puis accordés aux autres pays, afin de permettre à chacun  de ratifier à son  tour ledit traité pour définitivement le rendre actif.

À propos  du paiement des contributions des Etats membres,  le conseil a également fait le point sur le paiement des 40%   desdites  contributions attendues des pays ayant accumulé  des retards   pour des raisons diverses, dont celles liées à la crise sanitaire du Covid-19. A ce jour, seuls le Gabon, l’Angola, le Cameroun et le Tchad ont répondu à cette exigence.

Ayant par ailleurs convenu d’aborder la question des candidatures lors de cette session extraordinaire, le Conseil des ministres a décidé de revenir sur  cette question dans une semaine. Le temps de permettre aux autres Etats membres de régler leurs ardoises, toutes les candidatures étant conditionnées par le paiement préalable des contributions.

Sur cette même  question, une présélection de candidats sera présentée aux Etats membres, avant le sommet des Chefs d’Etats qui aura lieu le 30 juillet prochain, afin d’entériner les candidatures et procéder aux installations des promus.

Désiré MENZOUGHE 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires