Les femmes de l’UDERE réaffirment leur engagement à soutenir la politique de l’émergence du président gabonais

13-09-2020

Les femmes de l’Union Démocratique et Républicaine (UDERE, Majorité), ont publiquement réaffirmé leur engagement à soutenir la politique de l’émergence du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, après la nomination de Rose Christiane Ossouka Raponda comme Première ministre, selon une déclaration lue le samedi 12 septembre au siège dudit parti à Essassa dans le 2ème arrondissement de la commune de Ntoum.

Après avoir accueilli avec bonheur la nomination, le jeudi 16 juillet dernier, de Rose Christiane Ossouka Raponda en tant que Première ministre, les femmes de l’Union Démocratique et Républicaine (UDERE, Majorité), remerciant le chef de l’Etat gabonais pour ce regard particulier à l’endroit de la gente féminine, ont réaffirmé, dans une déclaration lue samedi par leur porte-parole, Epiphanie Josée Piazza Guiboumou Sima devant la presse, leur engagement à soutenir la politique de l’émergence du président de la République Ali Bongo Ondimba.

«A travers cette nomination, c’est la femme gabonaise qui est honorée et récompensée. Pour ce geste de haute porté, tout en adressant leurs déférents remerciements à Monsieur le président de la République, chef de l’Etat, son Excellence Ali Bongo Ondimba pour cette distinction et ce regard particulier à l’endroit de la gente féminine, les femmes de l’UDERE réaffirment leur engagement à soutenir la politique de l’émergence du président de la République chef de l’Etat», ont-elles déclaré. 

Pour ces femmes, par cette nomination, le président gabonais récompense le professionnalisme d’une femme de qualité exceptionnelle qui a toujours fait preuve de compétence, de responsabilité et de loyauté. «C’est également la traduction en acte concret de la vision du président de la République sur la décennie de la femme, de voir ces dernières s’investir d’avantage aux côtés des hommes», ont-elles ajouté.

Aussi, dans la suite de leur déclaration, elles ont rassuré Mme Rose Christiane Ossouka Raponda de leur soutien inconditionnel pour affronter, avec elles, tous les défis qu’impose cette exaltante mission.

«Certes, la tâche ne sera pas un fleuve tranquille. Cependant, les femmes de l’UDERE demeurent convaincues qu’avec son expérience de la gestion de la chose publique, les solutions idoines seront trouvées, pour le bien-être des gabonaises et gabonais», ont-elles fait savoir. Avant de rassurer Mme la Première ministre de demeurer un partenaire sur lequel elle peut toujours compter.

Par ailleurs, face au déferlement des violentes attaques par voie de presse et autres réseaux sociaux contre la nouvelle patronne de l’administration gabonaise, après le plébiscite de son discours de politique générale devant les députés le 04 septembre dernier, les femmes de l’UDERE «s’insurgent et condamnent avec force cet acharnement gratuit».

Selon elles, ces agissements de nature à créer les troubles peuvent dangereusement mettre en péril le fonctionnement de l’Etat et jeter un discrédit sur l’image de nos institutions et de notre pays à l’extérieur.

Enfin, face au relâchement dans l’application des mesures barrières visant à lutter efficacement contre la pandémie du Covid-19 à travers le pays, l’union des femmes de l’UDERE exhorte la population gabonaise à une véritable prise de conscience collective, en prenant au sérieux la menace qui plane sur la santé de chacun et partant de la vie de toute la nation.

Fanch Sterley SAYA
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires