L’ouverture des centres de formation professionnelle au cœur d’une séance de travail à la Primature

15-09-2020

La séance de travail tenue ce mardi 15 septembre 2020, à Libreville, entre le Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda et une partie de son équipe ministérielle, avait pour objectif de faire le point sur l’ouverture prochaine des centres de formation professionnelle en construction, en prélude à la rentrée académique 2020-2021.

Cette séance de travail conjointe, entre le Premier ministre et les membres du gouvernement concernés, était axée sur plusieurs points; notamment sur la réforme de la formation professionnelle, la construction des établissements professionnels, sur le programme de définition des formations spécifiques, mais également sur la définition des besoins en ressources humaines.

«L'occasion a été pour nous de faire le point sur les centres de formations professionnelles qui seront ouverts pour l'année académique 2020-2021. Nous avons présenté à madame le Premier ministre tout le programme et nous avons pu avoir ses orientations sur les décisions à prendre pour cette rentrée académique prochaine des deux centres de formation que sont les centres de formations des métiers de logistique et transport d'une part et le centre de formation multisectoriel à Nkok», a expliqué le ministre de la Formation professionnelle, Madeleine Berre.

Selon elle, plusieurs volets parmi lesquels le volet construction, le volet économique, le volet pédagogique, le volet managériale et le volet business économique, ont été abordés, ce, dans l’optique de garantir le fonctionnement efficient de ces infrastructures dédiées à l'apprentissage de métiers. 

«Tout ceci participe de la valorisation de la chaîne de la formation professionnelle afin que le jeune apprenant qui rentre avec son certificat d’aptitude professionnelle dans le segment du Perfectionnement professionnelle, puisse avoir la possibilité, par le biais de la validation des acquis de passerelle, de pouvoir rejoindre l’enseignement secondaire professionnel et voire l'enseignement Supérieur professionnel tout en ayant la possibilité d'insertion immédiate », a-t-elle dit, précisant  que «les nouveaux centres seront désormais érigés sous la forme de campus professionnels intégrants à la fois, un niveau de lycée professionnel et un niveau d'enseignement Supérieur professionnel».

Pour rappel, le lancement du centre d’Akanda permettra de former des techniciens pré-bac et post-bac (niveau DUT), spécialisés en exploitation en transport, en exploitation logistique, mais aussi des techniciens en réparation des engins, des conducteurs routiers de tourisme et de marchandises, etc.

Le centre de formation professionnelle multisectoriel de Nkok offre, quant à lui,  des formations dans les métiers de la mécanique, de l’ingénierie de mécanique automobile, de génie mécanique, électrique et électronique, d’ingénierie de soudage.

Le projet de construction des centres de formation dans le pays est une volonté des plus hautes autorités, afin de permettre aux jeunes gabonais de se former selon les besoins du marché du travail tout en voulant diminuer le taux de chômage élevé dans cette catégorie d’actifs.

DAM


 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires